Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Labé : un militaire  succombe à ses blessures dans un accident survenu 

L’accident en question est survenu sur la route internationale Labé – Sénégal via Koundara précisément à Hamda, localité située non loin du camp El hadj Oumar Tall. A bord d’une moto qui roulait à tombeau ouvert, Milimono Yagouba, soldat deuxième classe en service à Labé a fini sa course dans un véhicule qui roulait à sens inverse dans la nuit du lundi à ce mardi. Face à la violence du coup, le soldat a rendu l’âme sur place, selon le commissariat spécial de la sécurité routière de Labé.

Colonel Tidiane Sano, le patron de la sécurité routière de Labé tente ici de reconstituer les faits : « il y a eu un accident grave qui s’est produit à quelque 200 mètres de la station TMI sur la route du camp Elhadj Oumar Tall de Labé. L’accident a opposé une moto en provenance du camp et une voiture en sens inverse. C’est aux abords de la station que le chauffeur du véhicule a vu venir un motocycliste qui roulait à tombeau ouvert et sans phare. Donc, il s’est automatiquement garé à sa droite pour laisser le passage. Malgré cela, le motocycliste est venu  heurter sur le côté gauche de la Mercédès avant d’être propulsé par la vitesse, il a survolé  la voiture pour aller tomber derrière le véhicule », entame-t-il.

Finalement c’est un corps sans vie qui a été retrouvé derrière le véhicule : « le chauffeur du véhicule est descendu pour venir trouver une moto et un être humain inerte. Donc, il a crié au secours et les gens sont venus l’assister mais malheureusement le militaire avait déjà succombé. Néanmoins il a été transporté d’urgence à l’hôpital régional de Labé. Il s’agit de Millimouno Yagouba, soldat deuxième classe en service à Labé », précise le colonel Tidiane Sano, le commissaire spécial de la sécurité routière de Labé.

À lire aussi

Dans la même logique, le chef de la routière a une fois de plus, voulu tirer la sonnette d’alarme. « Comme j’aime le dire, très souvent on ne porte pas de casque la journée et la nuit on en parle pas, alors que personne ne sait à quel moment, à quel endroit et comment l’accident peut se produire. Donc, pourquoi ne pas porter régulièrement le casque qui peut éviter beaucoup de dégâts du genre », lance-t-il.

Il faut signaler que le dernier accident en date a été enregistré en fin de week-end avec des blessés graves en soins intensifs, au niveau de l’hôpital régional de Labé.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...