Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

La Guinée réalise la performance à travers l’Autorité Guinéenne de l’Aviation Civile

Lors de sa 33e Assemblée Générale tenue en 2001, l’OACI a instauré dans les États contractants, dont la République de Guinée, un audit systémique appelé Programme Universel d’Audit de la Sûreté (USAP), afin d’assurer à l’échelle mondiale un niveau de sûreté acceptable.

Le premier cycle de cet audit s’est déroulé de 2002 à 2009 dans différents Etats parmi lesquels la Guinée a obtenu 10% en 2009.

Depuis cette date, cela fait déjà 13 ans que la République de Guinée n’avait pas enregistré un audit de la part de l’OACI au titre de la sûreté.

L’objectif de l’Audit USAP/CMA est d’améliorer à l’échelle mondiale, la sûreté de l’aviation aux moyens d’activités continues d’audit de surveillance de la performance des Etats contractants.

De façon spécifique, il s’agit d’évaluer le niveau de mise en œuvre effective (EI) des Éléments Cruciaux (EC) d’un système de supervision de la consistance du système de sûreté ; le degré indicatif de conformité avec l’Annexe 17 et les normes de sûreté de l’Annexe 9 (facilitation) à la Convention de Chicago sur l’aviation civile internationale.

La suite de cet audit devra permettre à la Guinée d’enregistrer les progrès réalisés par le pays, notamment à travers l’Autorité Guinéenne de l’Aviation Civile (AGAC), dans la mise en œuvre de systèmes durables de sûreté de l’aviation aux niveaux national et aéroportuaire, et de suivre les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs du Plan Global de l’OACI en sûreté de l’aviation civile.

En plus, l’USAP-CMA permettra à l’Etat Guinéen de mesurer sa performance par rapport à deux (2) principaux indicateurs ; à savoir : la durabilité et la conformité.

Le score actuel de l’Etat Guinéen pris globalement étant de 10,75%, comparativement au Sénégal qui a 77%, le défi serait d’atteindre la moyenne requise en Afrique de l’Ouest qui est de 55, 476%. (Source WACAF).

En termes de responsabilité/ancrage institutionnel, conformément à la norme 3.1.2 de l’Annexe 17, l’Autorité Guinéenne de l’Aviation Civile (AGAC) est l’autorité compétente qui représente l’Etat Guinéen auprès de l’OACI et qui répond au nom de l’Etat, de toutes les activités impliquant l’OACI en République de Guinée. A ce titre, c’est l’AGAC qui gère le déroulement de l’audit USAP/CMA.

S’agissant de l’impact sur les réformes engagées par l’AGAC depuis mars 2022, cet audit lui permettra de s’assurer que la Guinée est à jour vis-à-vis des exigences de l’OACI en matière de réglementation et de mise en œuvre des mesures de sûreté.

Elle conforte ainsi les mesures de protection du système national d’aviation civile et aéroportuaire contre tout acte illicite, et renforce durablement la confiance de la communauté internationale envers l’Etat guinéen en matière d’aviation civile.

Aussi, elle veille au renforcement de la soutenabilité et la viabilisation de l’exploitation de l’Aéroport International Ahmed Sékou TOURÉ et aérodromes, à travers une démultiplication du nombre de compagnies de transport aérien et l’accélération de l’accroissement du trafic sur l’ensemble du territoire national.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...