Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

La Guinée commémore la Journée mondiale des Télécommunications sur fonds d’acquis

La République de Guinée, à l’instar des autres Etats membres de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), a célébré la Journée mondiale des Télécommunications ce lundi 17 mai 2021. Cela, à travers un webinaire qui a connu la participation de nombreux panélistes.

Une commémoration qui intervient dans un contexte de crise sanitaire due à la pandémie du COVID-19. Et c’est pourquoi ladite célébration a porté sur l’importance du renforcement de la collaboration, de la coopération entre les pays tout en présentant la façon dont les pouvoirs publics, les entreprises et les milieux académiques peuvent accélérer la transformation numérique en cette période difficile.

La session a également été mise à profit pour mettre l’accent sur l’impact de cette transformation numérique sur l’autonomisation des femmes, l’éducation, le commerce et la santé.

Dans son discours de circonstance, la ministre des Droits et de l’Autonomisation des femmes a salué les avancées significatives qu’on enregistre désormais dans le processus de développement numérique en Guinée.

« L’Etat est en train, à un niveau très élevé, d’encourager cela. En guise d’exemple, on peut citer la digitalisation de la Direction nationale des Impôts et la Direction générale des Douanes », a égrené Mme Hawa Béavogui.

Parlant des avantages que la digitalisation pourrait procurer au secteur dont elle a charge, l’oratrice a indiqué que cela pourrait constituer un véritable levier de croissance économique ainsi que de la productivité dans le pays.

Prenant la parole, M. Vincent Martin du Système des Nations-Unies a salué l’idée qui a prévalu à l’initiation de ce webinaire qui, à ses dires, est une opportunité pour mettre en évidence des inégalités flagrantes dans le domaine du numérique entre les pays et aussi au sein des pays.

Citant les données de l’Union Internationale des Télécommunications sur le développement des technologies de l’information et de la communication, le fonctionnaire onusien a fait noter que 87% de la population habitent dans les zones couvertes par le réseau de téléphonie mobile.

« Il faut noter (…) une disparité de genre parce que seulement 69% des femmes contre 86% des hommes disposent d’un téléphone mobile », a soutenu Vincent Martin avant de rassurer les uns et les autres de l’engagement du Système des Nations-Unies, à les accompagner conformément au principe de ne laisser personne de côté, dans l’optimisation des technologies numériques et l’atténuation des risques qu’elles présentent.

Pour sa part, le ministre de l’Information et de la Communication a dit qu’en Guinée, la digitalisation de l’économie n’est plus un levier permettant d’accéder au développement économique. Selon M. Amara Somparé, ceci est plutôt devenu un outil puissant que le président de la République et tout le gouvernement ont décidé d’utiliser pour moderniser l’économie nationale et essayer d’accroître sensiblement la création des richesses.

Pour asseoir ses propos sur une base, le ministre a cité à titre illustratif la matérialisation d’un certain nombre de processus allant du ministère de l’Économie et des Finances au ministère du Budget avec la plateforme E-taxe.

« Nous avons aussi constaté le lancement d’une application purement pratique dans le domaine agricole, qui permet d’acquérir des engrais et d’autres intrants agricoles. Aujourd’hui, il est indispensable que les femmes soient au cœur de la transformation numérique du pays car, notre pays peut être aujourd’hui fier de sa couche féminine », a justifié Amara Somparé.

De son côté, le ministre des Postes et Télécommunications et de l’Économie numérique a dit que la société de l’information s’est imposée comme l’une des principales lignes de défense contre le COVID-19. A en croire Oumar Saïd Koulibaly, les exemples de réussites ont été nombreux, et ont permis de mettre en évidence l’importance fondamentale des TIC, mais aussi les inégalités profondes entre les pays et au sein des pays dans le domaine du numérique.

« Il est important de promouvoir l’innovation technologique dans un cadre légal et réglementaire, tout en favorisant l’investissement et en améliorant le climat des affaires. C’est pourquoi, le gouvernement guinéen, à travers sa politique sectorielle des TIC, sous la clairvoyance du chef de l’Etat, Son Excellence le Pr. Alpha Condé, mon département, conformément à la lettre de mission du gouvernement conduit par Monsieur le Premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana, a déployé d’énormes efforts pour la réalisation des projets allant dans le sens du développement et de la protection de l’écosystème numérique guinéen », s’est-il félicité.

Dans cet ordre d’idée, le ministre des Postes et Télécommunications et de l’Économie numérique a entre autres cité le décret sur le partage et la mutualisation des infrastructures et celui sur la libéralisation des codes USSD, non sans ajouter la Loi sur la cyber sécurité et la protection des données à caractère personnel, la Loi sur les transactions électroniques, la ratification par notre pays de la convention de l’Union Africaine sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel, mais aussi l’institutionnalisation de la semaine du numérique.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...