Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

La circulation ouverte des capitaux, biens et services est une tendance historique inarrêtable

He Yin, pour le Quotidien du Peuple, partenaire de Guineenews

L’« Accord régional de partenariat économique global » (Regional comprehensive economic partnership agreement, RCEP) est entré en vigueur, suscitant une attention dans le monde entier. Cette zone de libre-échange avec la plus grande population, la structure d’adhésion la plus diversifiée et le plus grand potentiel de développement au monde a officiellement commencé à fonctionner, démontrant pleinement la confiance et la détermination de toutes les parties à sauvegarder conjointement le multilatéralisme et le libre-échange et à promouvoir l’intégration économique régionale. Elle favorisera aussi davantage l’intégration des chaînes industrielles et des chaînes d’approvisionnement régionales, stimulera le commerce et les investissements transfrontaliers et insufflera un nouvel élan à la reprise et au développement de l’économie régionale et mondiale.

Des changements tels que le monde n’en a pas connu depuis plus d’un siècle se confondent avec une épidémie d’une ampleur jamais vue depuis plus de cent ans, l’unilatéralisme et le protectionnisme prennent de l’ampleur, et la mondialisation économique rencontre un contre-courant. Les États membres du RCEP, caractérisés par des systèmes sociaux, des coutumes culturelles et des stades de développement différents ont conjointement promu un accord de libre-échange global, moderne, de haute qualité et réciproque qui prendra effet comme prévu. Il est une fois de plus prouvé par des actions que la mondialisation économique est une tendance irréversible de notre époque, et que l’ouverture et l’intégration sont inarrêtables. Maintenir le multilatéralisme, adhérer à une coopération ouverte, promouvoir le libre-échange et parvenir à une prospérité commune est l’aspiration commune des pays et des peuples de la région, et c’est le bon choix pour répondre aux risques et aux défis et promouvoir des avantages mutuels et des résultats gagnant-gagnant.

L’entrée en vigueur officielle du RCEP favorisera grandement l’intégration économique régionale et stimulera la croissance du commerce et des investissements régionaux. Les engagements de libéralisation des biens, des services et des investissements se superposent, la facilitation du commerce et des investissements est garantie par le système, et plus de 90% du commerce de biens entre les États membres approuvés parviendra à terme à l’instauration de droits de douane nuls. La chaîne économique industrielle et la chaîne d’approvisionnement de la région Asie-Pacifique seront plus intégrées, les investissements régionaux seront plus actifs et les États membres compléteront davantage leurs avantages mutuels dans les domaines de la technologie, de la fabrication et de l’agriculture. Selon les estimations, d’ici 2025, le RCEP devrait entraîner une augmentation des exportations, des stocks d’investissements étrangers et du produit intérieur brut des pays membres de 10,4%, 2,6% et 1,8% respectivement par rapport au scénario de référence, ce qui couvrira grandement l’impact négatif de l’épidémie de COVID-19 sur l’économie régionale et renforcera la confiance dans la reprise de l’économie mondiale. Selon Jurin Laksanawisit, le vice-Premier ministre et ministre du Commerce de Thaïlande, l’entrée en vigueur officielle de l’accord offrira un environnement extérieur favorable au développement des États membres et renforcera leur résilience à relever les défis économiques.

L’entrée en vigueur formelle de l’accord est aussi une nouvelle étape dans l’ouverture de la Chine. En tant que plus grande économie parmi les États membres du RCEP, la Chine s’est conformée à la tendance générale de la coopération régionale et a pris les devants en annonçant l’achèvement de l’approbation de l’accord. Avec une population de plus d’1,4 milliard d’habitants et un groupe à revenu intermédiaire de plus de 400 millions, la Chine importe chaque année environ 2 500 milliards de dollars de biens et de services, et son marché est énorme. La Chine fournira en outre un large espace de marché et un soutien diversifié au système industriel pour le développement économique régional, participera mieux au développement intégré des chaînes d’approvisionnement de la chaîne industrielle régionale et à la construction d’un grand marché intégré, et contribuera avec sa puissance à la promotion de la prospérité régionale et de la reprise économique mondiale.

La Chine a favorisé sans relâche une ouverture de haut niveau, démontrant son ouverture et sa confiance en elle en tant que grand pays, et démontrant sa responsabilité en tant que grand pays pour le bien du monde. La mise en œuvre de la stratégie de promotion des zones franches et la construction d’un réseau de zones franches de haut niveau face au monde sont pour la Chine des mesures importantes pour construire une nouvelle économie ouverte de plus haut niveau et un nouveau modèle de développement. Jusqu’à présent, la Chine compte 26 partenaires de libre-échange et la proportion du commerce avec les partenaires de libre-échange a atteint environ 35%. Le niveau de biens, de services, d’investissement et d’ouverture institutionnelle a été considérablement amélioré. Le RCEP deviendra le lien et le pont de la Chine reliant les doubles cycles national et international, rendant les deux marchés, national et international, et les deux ressources, nationales et internationales, plus étroitement liés, les règles nationales et internationales plus efficacement connectées et l’innovation plus ouverte et plus dynamique.

Tant que nous suivrons la tendance de la mondialisation économique, que nous créerons des opportunités d’ouverture, que nous résoudrons les problèmes par la coopération, que nous renforcerons la confiance et avancerons main dans la main, nous pourrons sûrement sortir l’économie mondiale du brouillard de l’épidémie et créer ensemble un avenir meilleur.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :