Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Koundouno au CNRD: « nous restons mobilisés et intraitables sur les valeurs que nous défendions »

Une descente musclée opérée au siège du Front national pour la défense de la Constitution s’est soldée par l’interpellation du Coordinateur national de l’organisation, ainsi que deux autres responsables du Front, ce mardi 5 juillet 2022.

Toute chose qui ne semble guère surprendre le responsable des Stratégies et de la Planification du Front national pour la défense de la Constitution, même si Sékou Koundouno réalise que la manière est une première en Guinée.

« Il y a de cela un mois, tous ces événements-là ont été planifiés et orchestrés par la partie toxique du CNRD qui a décidé, en rapport avec leur Procureur en charge de mettre en exécution leur plan machiavélique, qui n’est personne d’autre que Charles Wright, d’engager des poursuites de décapitation et de destruction systématique du FNDC », a-t-il rappelé à l’entame de sa communication.

Selon Sékou Koundouno qui intervenait dans l’émission « On refait le monde » chez nos confrères de Djoma, ce qui a accéléré l’accomplissement de l’acte d’aujourd’hui, c’est bien le fait que les points saillants de revendication du FNDC aient été pris en compte lors de la récente conférence des chefs d’État et de gouvernement.

« Ces points les ont suffisamment affaiblis », déduit le responsable des Stratégies et de la Planification du FNDC.

Quoique se disant être sous le choc est total, le Front, par la voix de Sékou Touré dit avoir déjà saisi systématiquement toutes les ambassades accréditées en Guinée, avec des images et vidéos de cette scène surréaliste.

« Nous n’avons pas manqué de saisir le tout nouveau président de la Commission de la CEDEAO. Nous avons aussi saisi le président en exercice de la Conférence des chefs d’État. Nous avons saisi le Secrétariat d’État, le Quai d’Orsay et toutes les institutions de défense des droits de l’Homme,  pour leur montrer le vrai visage de ce régime qui est en train de nous vendre de l’illusion et du mensonge depuis le 5 septembre dernier », a-t-il informé.

A la question de savoir si l’interpellation de ces activistes va-t-elle dissuader le FNDC, Sékou Koundouno a indiqué que celle-ci contribuera plutôt à galvaniser le mouvement.

« Nous restons mobilisés et intraitables sur les valeurs et les principes que nous défendons. Dans les heures qui suivent, des décisions fortes seront prises. Et nous allons engager une batterie d’actions afin de neutraliser cette dictature. (…). Ils paieront les conséquences de cette forfaiture. Ce que nous n’avons pas laissé à Alpha Condé, on ne le laissera pas à un régime illégal et illégitime. C’est au prix de notre vie », a-t-il placé en concluant.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...