Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kiridi se remémore du passage de Louncény Camara de la présidence de la CENI au gouvernement 

L’ancien ministre Secrétaire général de la Présidence de la République sous Alpha Condé est un ami d’enfance du défunt ancien ministre et ancien député à l’Assemblée nationale, Louncény Camara.

Prenant part à la cérémonie de lecture du Saint Coran pour le repos de l’âme de ce dernier, Naby Youssouf Kiridi Bangoura a déclaré retenir du défunt un fils digne et très fier qui n’aimait ni la défaite ni la honte.

Selon l’orateur, toute sa vie durant, Louncény Camara a fait des sacrifices pour ces deux sentiments : la défaite et la honte.

« Et aujourd’hui, la manière dont Conakry lui rend hommage peut nous rassurer que notre frère camarade a gagné son combat.  Il n’a ni honte ni il n’a été en défaite. Tous les responsables de notre parti, de Yomou à Kissidougou convergent vers Macenta pour lui rendre hommage. On ne rend pas seulement hommage à un homme politique, on rend hommage à un homme tout court avec des valeurs que mes prédécesseurs viennent de définir« , a-t-il témoigné.

Poursuivant, il a levé un coin du voile sur ce qui a prévalu au passage de son ami de la présidence de la CENI au gouvernement. Verbatim

« Un souvenir. Parce qu’on a dit de témoigner. Il s’est agi à un moment donné d’un conflit au niveau de la CENI (Commission électorale nationale indépendante, ndlr). Je suis venu le voir pour demander comment va-t-on faire pour sortir de ce conflit. 

Il dit : Kiridi, dis au président Alpha Condé que si ma place est la solution pour que les Guinéens s’entendent et aillent aux élections, ma place est disponible.

J’ai dit : Louncény, dis donc, répète-moi ça. Il a appelé son frère qui est assis ici. Il a dit : sois notre témoin. Dis à mon ami, on se connaît depuis l’adolescence, que si ma place de président de la CENI est la solution pour que les Guinéens s’entendent et aillent aux élections, que je suis prêt à céder ma place. 

Je suis allé le soir voir le président de la République. Je lui ai dit que Louncény dit que si sa place est la solution pour que les Guinéens s’entendent et aillent aux élections, qu’il est prêt à donner sa place. 

Le président dit : je ne lui ai pas demandé ça. Je lui ai dit non, président. Louncény dit que si la condition, c’est sa place, qu’il donne sa place à la Guinée. C’est comme ça que Louncény a quitté la CENI. 

Quelqu’un qui laisse une place de prestige et de gestion, c’est parce qu’il n’avait aucune intention d’utiliser ça pour sa personne.

Le Pr Alpha Condé, dans sa magnanimité, n’a pas voulu que ce geste héroïque de Louncény soit vain. C’est pour cela qu’il lui a ouvert les portes du gouvernement. Louncény n’a rien négocié. Il n’a rien demandé. 

Je vous dis cela pour vous dire que les familles Camara, Béavogui, Kourouma, toutes les familles de Macenta et du Konia peuvent être fiers de leur fils. Il est un exemple de courage et de fermeté. Quand Louncény ne peut pas, il te dit qu’il ne peut pas« .

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...