Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kindia : une femme soupçonnée du vol d’un nouveau-né à l’hôpital régional 

Un nouveau-né a disparu à la maternité de l’hôpital régional de Kindia dans la matinée de ce mercredi 29 juin. La femme soupçonnée d’être à l’origine du vol de ce bébé serait activement recherchée par les services de sécurité.
Aminata Camara, proche de la mère du bébé volé revient sur les  circonstances de cette disparition. « C’est hier (mardi, ndlr) quand la mère de ces enfants a ressenti des douleurs au ventre, que nous sommes venues directement ici à l’hôpital pendant la soirée. Après l’examen, ils nous ont dit que la mère n’a pas assez de sang dans son corps, en plus qu’elle serait fatiguée. Donc, qu’il lui fallait une césarienne. C’est ainsi qu’elle a subi une césarienne, et a finalement accouché des jumeaux. Tous des garçons. Après l’accouchement, les gens présents nous ont aidé pour ce dont nous avions besoin.
C’est ainsi qu’une dame qui était aussi au sein de la maternité, s’est intéressée à nous, et s’est mise à nous aider. Elle nous a fait comprendre qu’elle était au chevet d’une de ses sœurs. Nous avons même passé la nuit ensemble. Et le matin, je me suis levée pour aller à la pompe laver les habits. Moi je suis partie avec les habits à la pompe. C’est à mon retour que j’ai demandé aux autres le bébé, et elles m’ont dit que la dame qui était là pour nous aider a pris le bébé et m’avait suivi. J’ai dit non, elle n’est pas partie là où j’étais. Nous l’avons cherchée partout sans trace. C’est comme ça qu’elle a volé le bébé« , a-t-elle déploré.
Les responsables du  service de gynéco-obstétricales ont également confirmé l’information relative au vol du bébé dans l’enceinte de l’hôpital. Selon eux, des enquêtes seraient déjà en cours pour retrouver le bébé.
« Ce matin, nous avons enregistré un incident critique, une patiente qu’on a reçue pour un accouchement dystocique, accompagnée par une accoucheuse villageoise. Mais le problème, il se trouvait que le premier jumeau était en mauvaise position et l’accouchement ne pouvait pas se passer par voie basse. Donc on a fait une indication de césarienne et elle s’est bien passée et tous les deux jumeaux étaient vivants.
D’habitude, après un accouchement les enfants on les garde dans la salle d’accouchement pour les mettre en observation. Donc, il y a un temps requis pour ça. Après cette période, on remet l’enfant au parent, qui est le répondant pour l’intervention. Donc, ils ont mis les jumeaux à la disposition des parents. Ils ont mis les deux bébés auprès de leur maman.
En rentrant dans la salle d’hospitalisation, il y a un banc, l’accompagnante dit avoir vu une dame assise là. Elles ont fait connaissance, elle a continué à épauler l’accompagnante. Pour le personnel, elle fait partie des membres de la famille, parce que même quand les enfants pleurent, elles venaient s’occuper d’eux.
Elles ont même passé la nuit ensemble. C’est le matin, qu’elle aurait pris le bébé et pris la fuite. La direction a été mise au courant, et le directeur a informé les autorités. Donc les gendarmes sont venus pour les premières enquêtes », souligne Docteur Moussa Kolié Clavert, chef de service adjoint aux services de gynéco-obstétricale de l’hôpital régional de Kindia. Il faut rappeler que la présumée voleuse a disparu dans la nature.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...