Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kindia : deux tonnes de médicaments périmés d’une valeur de 300 millions gnf incinérés

Saisi au cours de l’opération annuelle par les inspecteurs de la cellule de contrôle qualité de la commune urbaine de Kindia, cet important lot de médicaments impropres à la santé des populations a été incinéré ce mardi 9 février 2021 par les autorités locales.

La cellule qui a mis main sur ces médicaments périmés dans plusieurs boutiques de la ville, estime la valeur marchande à plus de 300 millions de francs guinéens.

C’est dans la forêt de Kombitidé, située dans le district de Sègueya que cet important lot de remèdes expirés a été incinéré.

À lire aussi

Pour le chef de la cellule de contrôle de qualité, cette opération d’incinération va permettre à la population de se débarrasser des produits nuisibles à la santé de l’homme. « C’est dans le cadre des activités de terrain que la cellule de contrôle de qualité de Kindia a mené des opérations de contrôle de produits et marchandises qui font l’objet de transactions commerciales dans les différents marchés de la commune urbaine. Ces médicaments saisis sont composés de Sodas de toutes sortes, des produits cosmétiques, pharmaceutiques, de l’alimentation générale (biscuits, beurre, fromage, yaourt, lait et huile) des boissons alcoolisées. Cette opération d’incinération va permettre à la population de se débarrasser des produits qui sont impropres à la consommation humaine. Pour le moment, nous avons procédé à des sensibilisations mais personne n’a été interpellé. », a précisé Elhadj Mamadou Adama Diallo.

Présent lors de cette opération d’incinération, le préfet de Kindia, Elhadj N’Fansoumane Touré a remercié les autorités locales du commerce en ces termes : « ce que nous voyons-là est digne d’encouragement. Mais, nous voudrions que cet effort soit triplé parce que, de Linsan jusqu’à Tabily, tout le monde est devenu commerçants, qu’on le fasse de façon saine. Ce n’est pas l’argent seulement mais les produits qui sont destinés à la consommation… Il faut que ces produits soient sains, qu’ils ne viennent pas créer de problèmes de santé à nos paisibles populations. Donc, nous exhortons ce service de contrôle de qualité pour contrôler dans ce sens. »

Il faut rappeler que les autorités en charge du commerce au niveau préfectoral s’engagent à redoubler d’ardeur pour débarrasser nos marchés des produits impropres à la consommation.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...