Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kankan : une scierie ravagée par les flammes

Un incendie s’est déclaré, ce vendredi 24 décembre 2021, au quartier Missira dans une scierie de bois  située dans le secteur Cimenterie. Aucune perte en vie humaine n’a été déplorée mais les pertes matérielles sont énormes.

En absence des sapeurs-pompiers qui auraient refusé d’intervenir, cs sont le voisinage qui a volé au secours des sinistrés.

Pour le moment, les causes du sinistre restent inconnues. Mais les victimes suspectent un acte criminel.

C’est dans les bandes de 3 heures du matin, que le feu s’est emparé de cette grande scierie où plus d’une dizaine de gens sont employés. Tou a été réduit en cendres.

Mohamed Sow, l’une des victimes, possédait son stock de bois dans cette scierie qui lui servait aussi dentrepôt. Il raconte : “J’étais couché. Un de mes petits est venu  m’alerter en me disant que notre entrepôt avait pris feu. J’ai été étourdi sur le coup. Après j’ai pris ma moto pour venir directement sur le lieu.

Nous avons trouvé des jeunes qui se battaient contre les flammes. Franchement ils étaient courageux et ont fait de leur mieux. Nous les remercions ». Ajoutant que « Nous avons renvoyé les gens à la base des sapeurs-pompiers, mais ils ont dit à ces derniers que leurs responsables étaient absents. Par conséquent, ils leur ont dit qu’ils ne peuvent pas venir », a-t-il déploré.

Interrogé, Fodé Keita, l’un des propriétaires de la scierie évalue les pertes à plus de 50 millions de nos francs. « On a perdu assez de choses. 5 grandes machines de sciage ont été complètement détruites. Sans compter nos matériels de travail qui était à l’intérieur. Plus de 300 madriers et 30 cadres. Tout est brûlé », a-t-il déclaré.

 Avant d’enfoncer le clou sur le refus  des sapeurs-pompiers d’intervenir à temps : « Les sapeurspompiers, ont été appelés pour venir éteindre le feu dont nous avons été victimes, ils ont répondu qu’ils n’ont pas reçu d’autorisation pour ça ».

Pour sa part, Aboubacar Bah, représentant de la corporation des menuisiers à Kankan, présent aux côtés des sinistrés, lance ce message aux autorités : « Nous disons aux autorités que c’est la troisième fois que nous sommes victimes d’un incendie de ce genre. Le premier cas s’est produit chez un des nôtres à Senkenfara, le deuxième au quartier Météo. Alors qu’ils nous viennent en aide. Le premier coupable que nous allons attraper, il paiera la facture pour tous les dégâts accumulés », a-t-il prévenu.

Avant d’exprimer sa colère vis-à-vis des sapeurs-pompiers : « Que les sapeurspompiers comprennent qu’ils travaillent pour nous. Ils sont payés par le contribuable pour intervenir en pareille circonstance. Si ce feu s’était déclaré sur des maisons habitées, on n’aurait pas fini de compter les pertes en vie humaine”.

A noter que nous avons joint à plusieurs reprises le commandant de l’unité locale des sapeurs-pompiers Adama Condé, pour répondre aux accusations des victimes, mais en vain.

Par ailleurs, les centaines d’apprentis qui travaillaient au compte de cette scierie viennent désormais grossir le nombre de chômeurs à Kankan.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :