Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kankan : Une école s’effrondre en pleine réunion préparatoire

Nous étions en réunion préparatoire avec les enseignants et les responsables de l’association des parents d’élèves dans mon bureau. Et tout d’un coup, on a entendu un grand bruit, comme si c’était une bombe qui explosait

C’est un incident malheureux qui s’est produit dans la matinée de ce dimanche 17 octobre 2021 aux environs de 10 heures. Le personnel de l’école primaire Salamany située dans le quartier du même nom dans la commune urbaine de Kankan, a été victime d’un effondrement.

Les blocs de brique d’une partie du bâtiment qui sert de bureau pour la direction se sont écroulés sur eux alors qu’ils étaient en pleine réunion préparatoire, en prélude à la nouvelle rentrée scolaire, dont la date a été fixée au 21 octobre prochain. Trois enseignants et un parent d’élève ont été grièvement blessés et transportés aux services des urgences de l’hôpital régional.

Ibrahima Djènè Kaba, chef de cet établissement, nous raconte les faits. : « Nous étions en réunion préparatoire avec les enseignants et les responsables de l’association des parents d’élèves dans mon bureau. Et tout d’un coup, on a entendu un grand bruit, comme si c’était une bombe qui explosait. Malheureusement, des membres du personnel enseignant et un représentant des parents d’élèves ont été sérieusement touchés. Quant à moi et deux autres, nous avons eu plus de chance, car nous n’avons été que légèrement touchés », a-t-il relaté.

Comme la quasi-totalité des écoles primaires publiques à travers la ville, cet établissement dont la construction remonte à la période coloniale, n’a jamais connu de rénovation.

Conscient de cette réalité, le chef de l’établissement, Ibrahim Djènè Kaba, reconnaît que l’école suite : « à la vétusté des bâtiments, ne répond plus en réalité aux normes pour recevoir les élèves et les enseignants en situation de classe. Parce que c’est un établissement qui a été construit en 1956 avant même l’indépendance de la Guinée. Elle n’a jamais été rénovée. A chaque fin d’année scolaire, dans tous nos rapports, on n’a jamais cessé de le signaler à la hiérarchie. Mais malheureusement, il n’y a jamais eu d’aide. Donc c’est à cause de cette vétusté que ce malheureux incident est survenu ce matin », a-t-il dénoncé.

Dépêché par le directeur préfectoral de l’éducation de Kankan, Morlaye Condé en mission de travail à Conakry, Saran Nfally Keita, chef de la section enseignement fondamental, a préféré, pour sa part mettre cet incident sur le coup du destin.

« L’homme propose et Dieu dispose. C’est ce que Dieu a voulu, on s’est retrouvé ce matin avec ça. On ne l’a pas souhaité. On ne s’y attendait pas non plus. Des dispositions seront prises en commun accord avec le maire de la commune urbaine, qui s’est engagé sur le champ ici, à tout mettre en œuvre d’ici le 21, date de la rentrée scolaire, pour restaurer le bâtiment », a-t-il affirmé.

En fin, il faut préciser que, selon les responsables, plusieurs grands cadres de ce pays, ont pourtant fréquenté cette école primaire du quartier Salamany. Mais un seul en l’occurrence, l’actuel directeur de centre vétérinaire de Dalaba, Professeur Youssouf Sidibé, vient de temps en temps en aide aux élèves à travers des dons de manuels scolaires.

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...