Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kankan : l’UNOG crie haro sur le travail des enfants dans les mines d’or et fait un plaidoyer pour leur scolarisation

L’Union Nationale des Orpailleurs de Guinée est contre le travail des enfants dans les mines. Mercredi 2 décembre, à Kankan, elle a réitéré sa position au cours d’une réunion des acteurs de la filière d’orpaillage artisanal sur la problématique. « La problématique du travail des enfants sur les sites d’orpaillage est de plus en plus préoccupante avec le boom de l’orpaillage constaté ces dernières années. Dans la région de Kankan, notre région, une centaine de sites artisanaux d’orpaillage a été répertoriée. Beaucoup d’enfants de 13 à 17 ans, tous déscolarisés et non scolarisés ont élu domicile pour aider des amis chercheurs d’or… nous sommes contre cela », a déclaré Youssouf Conté, le chargé des conflits à l’antenne préfectorale de l’UNOG.

La rencontre a été initiée par l’Union Nationale des Orpailleurs de Guinée (UNOG) qui a décidé, sous l’égide de son président Tidiane Koïta, de promouvoir davantage la protection des droits humains sur les sites d’orpaillage traditionnel dans toute la région de Kankan. Elle a regroupé orpailleurs, autorités administratives de Kankan, parents d’élèves… Fortement soutenue par les autorités administratives et éducatives de Kankan, la rencontre de ce 2 décembre marquait le début d’une vaste campagne de sensibilisation pour le retrait des enfants des sites d’orpaillage et leur réinsertion dans le système éducatif scolaire.

À lire aussi

« La rencontre est d’une importance capitale en ce sens que nous avions déjà pris le devant. Le vendredi dernier, les acteurs de l’éducation étaient réunis autour de la question pour discuter de la décision qu’il faut prendre pour la scolarisation de tous les enfants et leur maintien à l’école…Donc, cette campagne de sensibilisation vient appuyer notre action », a déclaré Souleymane Koulibaly, chargé des ressources humaines à l’Inspection Régionale de l’Education (IRE).

« L’autorité entend accompagner les organisateurs de cette rencontre dans la mise en application des décisions qui vont en découler. Toutes les décisions qu’ils prendront dans le sens de faire extirper les enfants des zones d’orpaillage, franchement, ces décisions seront appliquées à la lettre », dira pour sa part Yaya Condé, secrétaire général chargé des collectivités décentralisées et représentant du préfet à cette cérémonie.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...