Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kankan : les étudiants sortants protestent contre « le nouveau système de notation » de l’université   

Les étudiants de la quinzième promotion du Système LMD de l’Université Julius Nyerere de Kankan sont en colère contre leurs enseignants et encadreurs. Ils étaient des centaines à se mobiliser armés de sifflets, ils ont bloqué et barricadé toutes les entrées et les voiries qui jonchent l’enceinte de cette institution d’enseignement supérieur.

Pour cause, après l’affichage de leurs résultats provisoires de fin cycle par les autorités universitaires, la grande majorité parmi eux ont obtenu des mentions qu’ils jugent peu honorifiques.

Ils accusent les autorités universitaires  d’avoir instauré un nouveau système de notation et d’appréciation des évaluations.

Rencontré dans cette foule de jeunes protestataires, Camara Ousmane, nous explique le motif : «  Tout d’un coup comme ça, ils ont changé leurs principes de notation.  Tout se passait bien à notre première année d’étude jusqu’à ce que nous revenions des congés de noël. On a constaté qu’ils ont brusquement revu à la baisse nos notes et appréciations. Ceux d’entre nous qui avaient très bien comme mention, se sont retrouvés avec des biens. Ceux qui avaient bien ont eu assez bien et la grande majorité d’entre nous qui avions assez bien se retrouvent avec une mention passable voir même échec. Donc c’est pourquoi nous sommes mobilisés massivement pour venir contester ».

Fodé Soumah, l’un des plus manifestants déplore à son tour une injustice : «  Nous sommes victimes d’injustice de la part de nos autorités universitaires. Elles ont changé le système de notation, sans nous avoir informés au préalable. Depuis la première année, nous n’avons cessé d’évoquer le problème de manière pacifique, mais en vain ».

Pour sa part Margueritte Guilavogui, une autre manifestante nous exprime son inquiétude: « Après 3 ans d’études dans une université, on te dit que tu as une mention passable ou échec. Comment on va retourner dans nos localités d’origine pour aller montrer ça à nos parents ».

A défaut de pouvoir revenir à l’ancien système de notation, les jeunes étudiants grognards exigent des autorités universitaires que leurs mentions ne soient pas marquées sur les diplômes qu’ils doivent bientôt recevoir .

En réponse, le recteur de cette institution d’enseignement supérieur, Dr.Moustapha Sangaré, s’est engagé solennellement devant les étudiants grognards rassemblés autour du mât, à : « revoir leur situation et à satisfaire  leur revendication ».

A noter qu’au moment où, nous envoyons cette dépêche, le calme est revenu dans le campus universitaire mais les services qui ont été paralysés par la manifestation, n’ont pas pu reprendre.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...