Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kankan : la crise d’eau s’enlise, les ménagères haussent le ton !

A Kankan la mauvaise situation de la desserte en eau de la ville ne connait aucune amélioration jusqu’ici. En ce moment, avoir de l’eau potable est devenu un véritable calvaire. Il y a des mois maintenant que les robinets de la Société des Eaux de Guinée (SEG) sont à sec. Les populations notamment les femmes qui s’occupent des divers travaux ménagers sont les plus tourmentées par cette réalité.

Munies de leurs bassines, seaux et bidons, du matin jusqu’au soir, elles font la queue pendant des heures aux divers points de forage qu’on retrouve par endroit dans certains quartiers de la ville pour se procurer quelques quantités d’eau.

Rencontrées ce mardi 09 février 2021, plusieurs d’entre elles à l’image de Hadja Mariam Traoré, résidente au quartier briqueterie, se demandent à quel saint se vouer, pour voir de l’eau couler de leurs robinets.

« Ça fait 2 deux mois, qu’on est privé d’eau par la SEG, ici dans notre quartier. On souffre comme des folles nous les femmes de ce quartier. Je sais de quoi je parle parce que, moi-même chaque jour, dès après la prière de l’aube, quand j’ouvre la porte de chez moi, c’est la ruée et la bousculade totale. Toutes les femmes du quartier et même celles des quartiers environnants viennent pour se ravitailler dans le seul puits qui se trouve dans notre concession », a-t-elle témoigné.

À lire aussi

De son côté, Dame Karata Camara, une citoyenne  résidente au quartier Korialén à quelques pas du siège régional de la société des eaux de Guinée, ajoute : « Ça fait pratiquement trois mois que l’eau ne vient pas à la pompe dans notre  quartier à nous. En pleine ville, on se croit dans un désert. Il faut qu’on nous sorte maintenant de cette situation, sinon à la longue, nous serons obligées, nous les femmes de sortir dans la rue pour nous faire entendre ».

Du côté des responsables locaux de la SEG, on explique cette pénurie d’eau prolongée par le manque de carburant dans les moteurs qui alimentent la ville. Mais pour de nombreux citoyens comme Awa Sylla, jeune actrice de la société civile, cette explication du directeur du bureau régional de la SEG, ne tient pas la route. « Il ne peut pas nous dire cela. C’est complètement absurde. Le carburant n’a jamais manqué dans les moteurs au moment des campagnes électorales, ni des élections sauf maintenant. Il vaut mieux pour lui qu’il cherche une autre excuse, sinon ça, ça ne nous convainc pas du tout », a-t-elle laissé entendre.

Joint au téléphone, la directrice régionale de l’Action sociale et de la promotion féminine, Aminata Bérété en séjour à Conakry, a regretté cette situation de crise d’eau qui perdure à Kankan et a promis de faire des rencontres avec les autorités compétentes afin de trouver une solution dans un bref délai.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...