Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kankan : En colère, les femmes du marché Sogbè menacent

Plus de deux ans après les travaux de rénovation financés par l’Agence nationale de financement des collectivités (ANAFIC), le marché Sogbè, situé dans la commune urbaine de Kankan, peine toujours à être opérationnel. Fatiguées de cette situation, les commerçants dudit marché notamment les femmes étalagistes sont descendues dans les rues ce mardi 10 janvier 2023, pour exprimer leur ras- le-bol.

Ainsi, toutes les routes menant à ce marché ont été barricadées.  «Tout ce que nous demandons, c’est qu’on nous donne maintenant accès à notre marché. On a trop attendu en silence et dans la souffrance. Nous n’avons pas d’autres moyens de subsistance en dehors de ce marché. C’est parce que nous sommes conscientes que nous avons accepté à l’époque de libérer le marché pour permettre aux autorités de procéder à sa rénovation. Dieu merci, cela est aujourd’hui chose faite.

Nous leurs disons merci infiniment pour ça. Mais ça fait plus de deux ans que les travaux sont finis et malgré tout, on ne nous laisse pas reprendre nos places.

Nous occupons ce marché depuis le régime de Sékou Touré. Nos grands-mères y ont vendu, nos mères également et maintenant nous. Nous n’avons jamais refusé de payer nos patentes ni les taxes. On nous a dit de libérer les lieux pour des raisons de rénovation. Maintenant cela est chose faite, qu’ils nous remettent nos marchés », a affirmé Mme Sylla Nana Diabaté, l’une des manifestantes.

Barricades

Ces femmes très en colère suspectent aussi les autorités locales notamment la mairie de vouloir brader l’édifice et accuse aussi du doigt le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, Mory Condé, d’inertie face à leur désolation.

Devant la situation, elles lancent un ultimatum avant d’interpeller le colonel Mamady Doumbouya. On a appris que les autorités communales voudraient revendre nos places aux plus offrants. Nous avons mené toutes les démarches auprès des autorités, tous les préfets qui se sont succédé ici, les gouverneurs, même le doyen de la notabilité, le «sotikêmon » mais en vain.

Mory Condé l’actuel ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, a été saisi durant son passage ici mais aussi en vain. Alors nous leur donnons à eux tous trois jours pour nous redonner notre marché.

Sinon qu’ils sachent tous que nous allons l’ouvrir et nous installer nous-mêmes. Avant donc qu’on en arrive là, ce que nous ne souhaitons pas du tout, nous sommes certaines que le président Doumbouya qui n’est pas au courant de la situation, nous aidera à regagner notre marché pour nous permettre de pouvoir continuer à faire vivre nos familles”, a ajouté une autre grognarde.

Rencontrés au siège de la municipalité, le troisième vice-maire Mamady Kouroudy Kourouma, nous a renvoyé vers le bureau régional de l’Anafic. Là-bas, une source anonyme, nous a fait indiqué que : “C’est la mairie de Kankan qui a préfinancé les travaux de rénovation du marché Sogbè à hauteur de 80%. Les fonds qu’ils ont investis leur devaient être remboursés par l’ANAFIC. Mais avec le gel des comptes des collectivités qui est intervenu au lendemain du coup d’Etat, il y a eu un blocage. Sinon tout compte fait, les travaux étant finalisés, rien n’empêche à priori la mairie de Kankan, étant maître d’ouvrage d’organiser la remise provisoire et/ou définitive du marché ».

Aux dernières nouvelles, nous venons de l’apprendre au moment où nous envoyons cette dépêche, le maire Mory Kolofon Diakité, après une réunion d’urgence, a annoncé la remise provisoire du marché pour le lundi 16 janvier prochain. Reste à savoir, si les femmes en colère auront la patience d’attendre jusqu’à ce jour.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...