Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens
Pub Guneenews Orange

Kankan : après les propos de Môfa Sory, le ton monte entre religieux et féticheurs

Après les propos du désormais très célèbre Môfa Sory Dounoh, un jeune féticheur, originaire de Siguiri, qui a prédit la chute très prochaine du régime en place, les réactions continuent de fuser de partout.

A Kankan, au-delà des citoyens lambdas, ces propos ne laissent pas indifférents, les  guides religieux musulmans et les promoteurs des pratiques religieuses ancestrales.

En marge de sa dernière sortie ce dimanche, le président de l’association Nourdine islam Cheick Souleymane Sidibé connu très proche du colonel Mamady Doubouya et de sa famille, est monté aux créneaux devant de milliers de ces sympathisants : « Les féticheurs ne sont que des menteurs. Je jure au nom de Dieu, s’il ya un féticheur en Guinée ou dans le monde entier, que ce soient les novices qui s’agitent sur les réseaux sociaux ou les doyens, les plus expérimentés, c’est moi qui le dis vous êtes tous des menteurs. Je m’adresse surtout aux vieux féticheurs de Kankan à Siguiri, s’il ya un homme parmi vous qui croit en ces gris-gris, qu’il se déclare.  Nous allons faire un duel et celui qui me vaincra je vais l’attendre à l’au-delà et celui que je vaincrai se convertira à l’islam, c’est pareils pour tous les féticheurs de l’Afrique. Surtout à celui qu’on appelle Môfa Sory, le délai que tu as donné, si ça aboutit à quelque chose, je te jure que je vais me demander comment ma mère à gérer son foyer, mon président Doumbouya resté calme, travaillé comme il faut, rien ne vas se passer dans ce pays », a-t-il lancé.

Après avoir eu écho de ces déclarations, pour sa part, Simbo Famoudou Traoré communément appelé Namaramangni, président autoproclamé de la confrérie des chasseurs traditionnels de Kankan, n’as pas tardé à répondre au président de l’Association Nourdine islam, par ailleurs ambassadeur pour la paix de l’UNESCO.

« Certains marabouts pensent que Dieu les appartient. Parce que tu vois des gens derrière toi, tu te permets de dire les féticheurs par ci, les féticheurs par là…Est-ce toi qui les nourris ? Tu sais comment tu as amassé ta fortune ? Depuis quand un malinké peut oser dire que les fétiches sont du mensonge ? Qu’est que ta parole peut contre les fétiches au Manden ? Tu es né en trouvant les fétiches existent et tu t’en iras pour les laisser comme tels.  Toi tu invoques Allah, c’est le même Dieu que nous tous nous implorons. Même les oiseaux et les animaux implorent ce même Dieu. De quel droit veut coûte que coûte saboter les autres dans leurs croyances ? Parce que tu roules dans de grosses voitures et tu as construit de grandes maisons ? Mais tu sais comment tu les as eus ? ».

Evoquant le cas de son coreligionnaire Môfa Sory, actuellement en cavale, il précise ceci : « Je ne le connais pas, il ne me connais pas. Je ne sais pas où il se trouve. Mais c’est un jeune qui a construit une très grande maison, il est marié à plusieurs femmes, il a des enfants, donc il ne peut pas être un bon à rien comme certains veulent le faire croire. Ce qu’il a fait ce n’est pas bien, c’est la façon de dire sa révélation qui n’a pas été bonne. Sinon ce qui dise que c’est un petit féticheur, qu’il sache qu’il sache que ce petit féticheur est mieux plus qu’eux. Je ne saurai vous dire s’il a dit vrai ou pas, mais les pratiques ancestrales ne sont pas des mensonges. Aucun verset de coran ne changera cette réalité.»

Enfin pour terminer, il exhorte en ces termes : « laissez les somas du manding maintenant, nous faisons notre travail, disons-nous la vérité en face maintenant, il faut que le mandinka sache qu’il n’est pas un Arabe ni un Français. Nous ne sommes que des mandinka, le manding, c’est pour nous, la Guinée c’est pour nous. Rien n’est éternel », a–t-il conclu.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...