Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kaloum : que réclament les travailleurs de Diamond Ciment ?

Ils sont plusieurs travailleurs de Diamond Ciment, une usine de production de ciment sise à Kagbelen, qui se sont réunis ce vendredi 17 mars 2023 à l’Inspection  générale  du travail. Ces travailleurs demandent non seulement le départ de la Directrice des ressources humaines, mais aussi une amélioration de leurs conditions de vie. 
« Aujourd’hui, nous sommes à l’inspection générale du travail pour une fois de plus attirer l’attention de l’inspecteur général du travail.  Cela fait deux semaines que nous sommes rentrés en grève. Toutes les négociations entamées auparavant ont été vouées à l’échec. Aucune conclusion n’a été tirée et aucun protocole d’accord n’a été obtenu. Donc le cas des travailleurs de Diamond  Ciment est toujours en suspens. Au jour d’aujourd’hui, nous ne savons pas exactement où se trouve le dossier de Diamond…Nous travaillons dans des conditions très précaires. Nous n’avons pas un département de santé et sécurité. Même l’eau potable, on en a pas. On n’a pas de cantine. Nous faisons le travail des ânes pour des salaires de fourmis. C’est une industrie de ciment.  Nous sommes exposés à tous les produits toxiques. Même les équipements de protection pour les avoirs, ce sont des problèmes. Nous avons perdu un de nos collègues à cause des mauvaises conditions de travail. Il a vomi un liquide noire. Quand on est allé voir le contrôleur financier pour nous remettre une somme pour aller présenter à la famille, il dit que c’est l’entreprise qui le préoccupe et non le travailleur.
Et il l’a dit en présence de la directrice des ressources humaines. Donc nous voulons que tout ça s’arrête.. »,a expliqué Sekouba Kouyaté, secrétaire général du syndicat des travailleurs de Diamond Ciment
Munis des pancartes où on  peut voir inscrit le nom de l’ancien premier ministre Kabinet Komara. Ces travailleurs l’accusent d’être complice de ce qui leur arrivent.
« Un jour lors d’une rencontre avec le PDG de l’entreprise, quand il y a eu grève en 2021, le PDG nous a dit qu’il a payé les jours de grève parce que Kabinet Komara lui a dit de payer. Donc cela prouve que Kabinet a quelque chose à avoir dans la situation de Diamond. Sinon comment lui il peut dire au PDG de l’entreprise de payer le temps de la grève et qu’il exécute. C’est pourquoi, nous disons qu’il en sait quelque chose », a ajouté Sekouba Kouyaté.
Ces travailleurs, ont été finalement reçus par l’inspecteur général du travail, qui leur a promis de s’entretenir avec l’entreprise avant toute décision prise.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...