Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Jeu de dames/Championnat d’Afrique individuel : pas question pour la Guinée de rater la compétition (Président de Fédération)

Du 16 au 28 novembre 2022, Bamako accueillera le 19ème championnat d’Afrique individuel seniors de jeu de dames et le 3ème championnat de Blitz. Un rendez-vous que la Fédération Guinéenne du jeu de dames et des échecs ne veut rater sous aucun prétexte. Non seulement pour maintenir la dynamique de participation aux compétitions internationales, mais aussi en raison des liens historiques et politiques – intensifiés sous les transitions en cours – des deux pays. « J’y tiens fermement… Je ne voudrais pas que la Guinée soit absente de ce rendez-vous continental compte tenu des liens entre nos deux pays », a dit le président de la Fédération, Sinkoun Kaba, au cours d’une interview accordée à Guinéenews.

Si la Guinée tient à sa participation au tournoi de Bamako, c’est parce que le pays occupe aujourd’hui une place de choix sur l’arène continental. Depuis que Sinkoun Kaba a pris les rênes de la Fédération, la Guinée est devenue une nation importante de jeu de dames en Afrique. Championne d’Afrique par équipe en 2009, la Guinée a été vice-championne d’Afrique en 2011. Et, peut compter sur des joueurs comme le GMI Charles Akoi Béavogui (même si celui-ci à des soucis de santé), le double champion de Guinée Laye Diawara ou encore le Maître fédéral Alpha Youla. « Ce n’est pas un fait fortuit, c’est plutôt le résultat d’énormes sacrifices consentis par la Fédération guinéenne de jeu de dames dont j’assure la présidence. Je ne saurai aussi ignorer l’appui de mon département de tutelle qui nous accompagne dans conditions difficiles des fois », souligne Sinkoun Kaba.

Ça coince…

La participation guinéenne tant désirée par le président Sinkoun est pourtant menacée par la lenteur administrative en Guinée. « Au moment où je vous parle (mardi 8 novembre), le dossier se trouve au niveau de notre département de tutelle. Ce, après d’énormes sacrifices… Le problème se pose au niveau du ministère du Budget. C’est là que nous avons des difficultés.[D’ailleurs], c’est à ce niveau qu’on nous pose le plus souvent de problèmes », a indiqué Sinkoun Kaba. Selon lui, on évoque souvent qu’il n’y a pas de ligne (budgétaire) pour le jeu de dames. Or, la discipline est l’une des rares qui apportent des trophées à la Guinée.   

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...