Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Intégration à la fonction publique : la justice a requis six mois de prison contre une prévenue pour faux et usage de faux 

En recherchant un emploi fiable, beaucoup de diplômés sans emplois et leurs parents se font escroquer de nos jours en Guinée. Après la condamnation d’une association de malfaiteurs et escrocs au mois de mai dernier par le TPI de Kaloum, Adama Banaro, secrétaire au département de la Santé de l’hygiène publique a comparu au TPI de Dixinn pour escroquerie, faux et usage de faux. 
Au cours des débats, la prévenue a reconnu avoir usé de moyens frauduleux pour se faire remettre 15 millions de GNF par la partie civile. A l’effet de l’intégrer à la fonction publique, notamment au ministère de la Santé. » Je reconnais les faits. Je suis partie à Pamelapou chez ma cousine pour des raisons familiales. Au cours de mon séjour, je lui ai  dit que je pouvais l’aider à intégrer la fonction à travers un contact que j’ai au ministère de la Santé. Mais malheureusement, quand je suis revenue ce contact m’a dit que ce n’était pas possible, donc j’ai fait passer ma cousine qui était aussi dans le besoin pour la dame en question enfin de ne pas perdre l’argent. En premier lieu, j’ai pris 10 millions avec ma sœur et pour la seconde fois, j’ai pris 5 millions. Je m’en voulais au bout de quelques mois. Donc, j’ai payé 5 millions avec quelqu’un d’autre pour le même poste mais ça n’a pas abouti », a relaté la prévenue.
Par ailleurs, la prévenue a demandé la clémance du tribunal et de la partie civile et promis de rembourser la totalité de la somme à la date du 5 decembre 2022 par le biais d’une tontine.
Toute proposition que la partie civile a accepté avec hésitation.
L’escroquerie étant un fait prévu et puni à la disposition de l’article 403 du code pénal guinéen, le ministère public a requis que la prévenu, « soit retenue dans les liens de la culpabilité. Pour la répression, madame la présidente qu’il vous plaise de la condamner à 6 mois de prison et au remboursement de l’intégralité de la somme au préjudice de madame Cissé ».
Après avoir écouté et entendu toutes les parties, la juge d’instruction a mis l’affaire en délibéré pour décision être rendue le mardi 16 août 2022.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...