Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Hausse du prix du carburant : les acteurs se prononcent !

Après la diffusion du communiqué, mardi soir, à la télévision nationale annonçant l’augmentation du prix de carburant à la pompe en Guinée,  la rédaction de Guineenews.org s’est rendue à la gare routière de la cimenterie pour s’enquérir de réalités. Ici, les passagers allant pour Kamsar, Boké et Sangarédi disent tirer le diable par la queue.

 

« J’ignore pourquoi ils ont augmenté le prix du carburant. Mais cela ne m’arrange pas personnellement. Je suis propriétaire d’un petit commerce que je gère à Boké. Donc, je viens deux fois par semaine à Conakry pour m’approvisionner.

 

Aujourd’hui, en venant j’ai payé 70 000 GNF et là, à mon retour, j’apprends que c’est 80 000 GNF soit 10 000GNF de plus. Je ne comprends pas, je demande la raison? On me dit que c’est le prix du carburant qui a augmenté. Vu que je réside là-bas, il faut que j’aille, je n’ai pas le choix”, a déclaré Diarouga Diallo . 

 

Un autre passager pour Kamsar du nom de Bangali Camara qui s’est rendu à la gare routière de Bambéto, témoigne : “ je viens de Bambéto comme ça. Là-bas, on m’a dit que pour aller à Kamsar, c’est 100 000 GNF or avant tout était à 70 000GNF. Donc, je suis venu ici à la cimenterie voir si c’est moins cher  et là aussi on me dit 80 000GNF. Ils ont rajouté 10 000 GNF aux frais de transport habituel. En plus, par tronçon, j’ai déboursé 2 000”.

 

En partance pour Sangarédi, Fatoumata Diarraye Barry doit payer désormais plus : “Je vais pour un mariage à Sangarédi. J‘ai un budget limité de 70 000 GNF. Arrivée, on me dit que c’est 80 000 GNF . Vu que je n’ai pas le choix, je me trouve dans l’obligation de payer si je tiens à y être à destination. Sauf que pour mon retour, je serai obligée de prendre un mini bus

 

Du côté du secrétaire adjoint du syndicat des transporteurs,  de la gare routière de cimenterie, Mamadou Billo, dira : “nous ici, on a juste rajouté 10 000 GNF sur le transport de Kamsar,  Boké et Sangarédi.  Mais, on  a appris qu’à Bambeto le transport pour ces trois lieux a grimpé à 100 000 GNF par tête”

 

Pour sa part, Ibrahima Bangoura, chef de ligne de la cimenterie a expliqué les raisons de cette augmentation de dix mille francs guinéens sur le transport habituel : “sur chaque tronçon, on a rajouté 500 GNF. Donc de la  cimenterie à Boké, le nombre de tronçon correspond à 10 000GNF.

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :