Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Hausse du prix du carburant en Guinée : la défense a minima du porte-parole du gouvernement 

Quelques heures après la hausse du prix des produits pétroliers en Guinée, le Porte-parole du gouvernement tente de justifier cette décision intervenue tard dans la nuit du mardi 31 mai 2022. C’est ainsi que Ousmane Gaoual Diallo a brisé le silence ce mercredi matin dans l’émission les  »Grandes gueules » de nos confrères de la radio Espace Guinée.
« Disons que l’heure à laquelle on peut augmenter, qu’on a décidé de publier cette décision ne devrait pas faire polémique. Ce qu’il faut, c’est de contenir les prix, c’est d’aider les populations à mieux supporter cette situation. Il faut noter que nous n’avons augmenté que de 20%.  Alors que sur le marché mondial le prix des hydrocarbures s’est apprécié de 33%. C’est déjà un effort après avoir essayé en vain de contenir ces prix pour le consommateur guinéen à 2 000 gnf », entame le ministre Ousmane Gaoual Diallo.
Et de poursuivre : « malheureusement, les pertes étaient devenues très importantes pour l’Etat. L’Etat a tout essayé, on a renoncé à toutes les taxes sur les hydrocarbures hors-mi les taxes sur le fonds d’entretien routier qui a été délesté de 250 gnf par litre. Donc, des efforts ont été faits sur tous les compartiments et maintenant, c’est une crise comme tout le monde le sait qui intervient à la suite du conflit Russo-ukrainien et suite aux difficultés entraînées par la crise de la pandémie de Covid, la crise économique qui a suivi la fin de la Covid après deux années de souffrance sur les économies mondiale. »
Quelles sont les mesures d’accompagnement envisagées par le gouvernement?
Le ministre répond de manière on ne peut plus claire : « il y a déjà des mesures qui sont assez importantes et qui sont en place depuis parce qu’il n’y a pas que les hydrocarbures qui ont augmenté. On a près de 80% d’augmentation sur le prix du blé sur le marché mondial qui est passé de 250 dollars à près de 650 dollars. Donc, il y a une augmentation exponentielle qui ne se répercute pas sur le prix du pain en Guinée.  Donc, c’est compte tenu des produits de première nécessité qui ont connu des hausses. Qu’il s’agisse du riz, des huiles, etc. Le gouvernement a fait des efforts en supprimant l’essentiel des taxes liées à ces produits et même pour encourager et favoriser les producteurs agricoles. »
Sur la même lancée, Ousmane Gaoual Diallo annonce d’éventuelles discussions avec les entités concernées.  » Les taxes ont été mises à zéro sur tous les intrants agricoles. Donc des efforts sont déjà consentis. Néanmoins,  des discussions vont être engagées avec les corporations, les syndicats,… pour voir s’il y a la possibilité de réajuster sur certains secteurs ; cela n’est pas exclu. Mais il faut déjà noter tous les efforts qui ont été consentis par les autorités pour permettre aux Guinéens d’avoir accès aux produits de première nécessité, sans trop de conséquences par rapport à l’évolution des prix sur le marché mondial », a annoncé le ministre porte-parole du gouvernement.
Il faut signaler que le prix du carburant augmente dès ce 1er juin, de 10 000 gnf à 12 000 gnf par litre.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :