Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Hausse des prix des carburants : à Mamou, la population partagée entre colère et désarroi

A l’annonce de l’augmentation du prix des produits pétroliers à la pompe, des contrebandiers munis de leurs bidons ont pris d’assaut les stations-services de Mamou pour faire la provision avant la rentrée en vigueur du prix. Malheureusement, l’approvisionnement n’a été que de courte durée. Car, les gérants ont décidé d’arrêter les services.

Ce matin, les citoyens sont partagés entre colère et inquiétude face aux conséquences de cette mesure impopulaire.

Mamadou Alpha Hénéré Diallo, président du conseil régional des organisations de la société civile dénonce cette mesure qui va contribuer à accroître la pauvreté chez les populations. « La société civile n’apprécie pas ce geste puisque ce geste va agrandir le fossé entre le riche et le pauvre. Le citoyen vit une vie misérable. Dès que le prix du carburant monte, cela va affecter le prix de tous les condiments. Le gouvernement a abusé dans cette augmentation. 500gnf pourrait satisfaire leur besoin. Comme ils veulent beaucoup en un temps record, voilà pourquoi ils sont allés de 9000 à 11000gnf. Cela pourrait aggraver davantage la pauvreté en Guinée« , a-t-il dénoncé.

La société civile entend faire fléchir le gouvernement pour que le prix soit revu à la baisse.  » Nous espérons que nous pouvons faire fléchir le gouvernement dans la mesure où ce que nous dirons viendra du peuple. Car, nous sommes les porte-voix du peuple. Nous agissons pour l’intérêt du peuple afin que le citoyen lambda puisse mener sa vie de façon plus ou moins acceptable », a indiqué le président du CROSC.

L’incidence de cette mesure se fait déjà sentir sur le secteur des transports interurbains. A la gare routière, le coût du transport pour Conakry est passé de 100000 à 120000gnf.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...