Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Guinée : une journée dédiée aux tirailleurs sénégalais 

A l’occasion des 82 ans de l’appel du Général De Gaule aux Colonies, le 18 juin 1940 sur les ondes de la radio BBC, le Centre International de Recherche et de Documentation, CIRD a rendu un vibrant hommage aux tirailleurs sénégalais de Guinée. C’était ce samedi 18juin 2022, au siège du CIRD.

Cette activité a été placée sous la présidence d’honneur du Général à la retraite, Mohamed Diané, ancien chef d’état-major de l’armée de terre de Guinée. Avec un invité d’honneur, le Sergent-chef à la retraite Thierno Brahim Gueye dit Gueye Para, membre du bureau de l’Office national des anciens combattants du Sénégal et président du Mouvement des Tirailleurs Sénégalais.

En présence des veuves, enfants et petits-enfants des tirailleurs sénégalais de Guinée, la journée a été couronnée par les témoignages de quelques tirailleurs encore en vie et la déclamation d’un poème de Léopold Sédar Senghor en hommage aux tirailleurs.

L’occasion a aussi été mise à profit pour projeter un film sur l’historique des tirailleurs sénégalais, et faire des communications par visio-conférence avec des historiens, mais aussi les interventions des tirailleurs encore en vie.

Dans sa communication, la Directrice du CIRD, Dr Safiatou Diallo a déploré l’absence de ce pan de l’histoire dans nos programmes d’enseignement et de recherche. Elle a aussi insisté sur le fait que les chercheurs guinéens s’intéressent à cette problématique. « Ce phénomène qui a profondément marqué les populations que ça soit au titre collectif, famille ou individuel, n’a pas fait réellement l’objet d’étude détaillée en Guinée. J’en appelle à nos chercheurs pour tout de suite s’orienter vers cette recherche. Il est temps d’écrire cette histoire au moment où les témoins sont en train de disparaître et que les archives sont en train de se perdre. Cette journée initiée par le CIRD et accompagnée par l’Association des enfants des tirailleurs doit être un point de départ pour rendre justice aux  anciens combattants. Cette histoire n’est pas une histoire connue, elle n’est pas enseignée et la génération actuelle ne la connaît pas« , a déploré la fondatrice du CIRD et initiatrice de cette journée.

Dans une grande émotion, les veuves, enfants, petits-enfants et ayant droit des tirailleurs sénégalais ont commémoré leurs disparus. Aujourd’hui, disent, leur souhait est d’être “rétabli dans leurs droit ». Des droits pour lesquels la plupart des tirailleurs sénégalais se sont battus mais en vain.

Par ailleurs, les initiateurs attendent que cette journée d’hommage aux tirailleurs sénégalais de Guinée,  soit un point de départ pour la diffusion de cette histoire auprès des Guinéens, notamment des plus jeunes. Mais aussi, « de la valorisation de la mémoire, selon diverses modalités possibles : expositions fixes ou ambulantes, plaques commémoratives, pièces de théâtre ou radiophoniques… »

Présents à cet événement, Kanfory Camara et Ankou Soumah, tous des tirailleurs sénégalais de Guinée ont formulé une requête à l’endroit de l’Etat guinéen : « Nous avons des enfants, nous souhaitons les voir intégrés dans l’armée guinéenne avant nos derniers moments. C’est tout ce que nous demandons à l’Etat au nom de tout ce que nous avons fait « .

Tout en espérant que cette requête soit prise en compte, la cérémonie s’est terminée par la remise de satisfecit à des personnes sans lesquelles cette journée ne saurait se tenir.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...