Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Guinée : qui veut la tête du Premier ministre Béavogui ?

A peine les moteurs de l’avion qui a transporté le Premier ministre Mohamed Béavogui s’éteignaient ce 16 juillet en début de soirée sur la piste de l’aéroport de Rome, qu’un décret était sentencieusement lu sur les ondes de la télévision nationale pour désigner un premier ministre intérimaire. Selon nos informations, Béavogui, qui est en Italie pour des raisons de santé,  n’avait pas été informé de ce projet de décret, encore moins associé au choix de la personne de son intérimaire.

C’était le dernier subterfuge trouvé par certains proches du président Doumbouya, considérés comme des faucons, pour venir à bout d’un premier ministre, considéré faisant faire partie des colombes dans l’entourage du Colonel-Président. Et comme si cela ne suffit pas, une campagne médiatique et toxique est savamment orchestrée sur les réseaux sociaux  pour tantôt « annoncer sa démission », ou  répandre «  qu’il n’est pas  malade, mais en fuite », ou  annoncer «  son retour ».

Depuis sa nomination le 6 octobre 2021, le premier ministre a déjà reçu plusieurs peaux de banane, sans tomber. En mi-décembre, il avait été humilié par un communiqué de démenti du  CNRD, alors qu’il venait de promettre aux chefs d’Etat ouest-africains que le CNT sera mis en place d’ici la fin de l’année. On lui fit avaler d’autres couleuvres, quelques jours plus tard, en rebaptisant l’aéroport de Conakry au nom de Ahmed Sékou Touré, sans que lui et son gouvernement ne fussent associés à cette décision qui avait suscité un tollé.

Ensuite, le premier ministre s’est fait tancer par le président du CNT Dansa Kourouma le 29 juin dernier, en lui donnant, devant la presse, un ultimatum pour faire sa déclaration de politique générale.

Entre-temps, toutes les bonnes initiatives prises par Béavogui (Assises nationales, Dialogue avec la classe politique, etc.) sont soit récupérées, soit sabordées. Tout est fait comme celui qui a toujours été de 2007 à nos jours, dans la short-list des candidats à la Primature à cause de ses compétences, ne puisse tirer le moindre bénéfice politique des actions qu’il entreprend.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...