Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Guinée: le RPG dénonce la persécution de ses cadres et lance un appel au Procureur Wright

Ce samedi 18 juin, l’Assemblée générale du RPG Arc-en-ciel, l’ancien parti au pouvoir a été présidée par son secrétaire général, Dr Saloum Cissé à Gbessia, dans la commune de Matoto.

Devant les militants, l’ancien ministre Lansana Komara a rappelé dans un document lu à cet effet que depuis le 31 mars 2022 avec l’organisation de la Convention Nationale Extraordinaire, dont l’ordre du jour était uniquement consacré à la mise en place d’un Conseil National Exécutif Provisoire (CNEP) en attendant le congrès de refondation en perspective, les militants et sympathisants, responsables et acteurs du parti, ont vécu ce qu’ils appellent, une persécution des cadres avec à leur tête le président du CNEP, Dr Ibrahima Kassory Fofana, Amadou Damaro Camara, Dr. Mohamed Diané, Oyé Guilavogui, Albert Damatang Camara, Dr Ibrahima Kourouma, Ismaël Dioubaté, Diakaria Koulibaly, Louceny Camara, Oyé Guilavogui, Dr Lounceny Nabé et Souleymane Traoré.

« Vous (les militants) avez fait jusqu’ici preuve de maturité politique depuis le coup d’Etat du 5 septembre 2021 en prenant la voie de la non-violence comme vous l’enseigne notre doctrine et de suivre les directives de la Direction nationale du Parti. Vous avez également puisé dans cette maturité pour observer le calme avec ces vagues arrestations qui ont suivi la Convention Nationale Extraordinaire du 31 mars 2022 et qui nous éprouvent tous. Sur ces affaires en justice, nous demandons encore une fois de plus, que la présomption d’innocence soit respectée ainsi que les procédures consacrées. Mais surtout que la vérité basée sur des preuves à charges gouverne les procédures… Nous avons pris nos responsabilités en refusant de prendre part à toute manifestation programmée par le FNDC et ce, en tirant les leçons du passé et son cortège de tristes souvenirs : « déraillement de train avec assassinat des plus horribles, personnes égorgées à Ditinn dans la mosquée et des morts et blessés un peu partout à Conakry« , a-t-il dénoncer avant de demander au Procureur général, Charles Write d’ouvrir les enquêtes et d’appeler les uns et les autres à répondre de leurs actes.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :