Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Guinée : le REFAMP élabore son plan stratégique 2022-2026 

Le Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires de Guinée (REFAMP) a élaboré son plan stratégique 2022-2026 sous la présidence de l’ancien Premier ministre, Ahmed Tidiane Souaré, ce samedi 3 septembre dans un complexe hôtelier à Lambanyi dans la commune de Ratoma, a-t-on constaté sur place.

Après avoir lancé les travaux, l’ancien Premier ministre, Ahmed Tidiane Souaré a déclaré ceci aux journalistes présents : « j’ai été invité à prendre part à cette séance d’appropriation du plan stratégique élaboré par le REFAMP. J’ai accepté l’invitation parce que c’est une institution que je connais et j’ai pratiqué en raison de son dynamisme et sa hauteur de vie dans la gestion du pays ». 
Poursuivant, il a affirmé que son intervention a été très brève :  » j’ai profité de l’occasion pour rappeler certains souvenirs que j’ai partagés avec chacune d’elles. J’apprécie positivement cette initiative des femmes parce qu’il faut que tous les acteurs en particulier des actrices de la vie sociopolitique de notre pays continuent d’avoir des initiatives en s’organisant pour avancer« , a-t-il indiqué.
Dans son intervention de circonstance, Hadja Mariama Sy  Diallo, présidente du REFAMP est revenue sur l’objectif de la rencontre. « Nous avons préparé un plan stratégique sur lequel nous avions travaillé il y a quelques mois. Aujourd’hui, il a été question de réunir les femmes ministres, parlementaires et leaders afin qu’elles puissent s’approprier de leur plan stratégique pour les cinq prochaines années.
Dans notre plan stratégique, nous avons des orientations, il s’agit de renforcer les capacités des femmes pour leur autonomisation pour qu’elles puissent être émancipées sur le plan financier. Nous allons nous battre auprès du Conseil National de la Transition (CNT) qui fait office de l’assemblée nationale pour que les lois puissent être votées en faveur des femmes. Nous allons également aider les femmes rurales en manque de moyens d’aller à l’école, se former pour trouver des emplois, obtenir les terres pour cultiver« , a-t-elle expliqué.
Dans la même logique, elle a rappelé que les femmes font 52% de la population. donc, plus elles sont autonomes, plus elles ont de ressources, plus la société s’émancipe.
« Nous voulons mettre les femmes en conscience en les poussant à développer leurs compétences et leurs aptitudes. Nous demandons un soutien et un appui auprès des autorités afin que les femmes soient sur toutes les tables de négociations et de dialogue. Les femmes sont les mieux placées pour trouver la solution à tous les problèmes qui se posent dans notre pays. Nous voulons être sur toutes les tables de négociations pour aider les hommes, nos maris et nos fils à trouver la solution  afin que la Guinée soit un havre de paix et de développement« , a-t-elle dit.
La présidente du Comité de Normalisation de la FEGUIFOOT a également plaidé les autorités pour faciliter l’obtention de prêt et le mieux adapté aux femmes évoluant dans les domaines de l’agriculture, de la transformation et des  Petites et Moyennes Entreprises (PME).
Au sortir de la rencontre, Hadja Mariama Aribot, ancienne ministre, a signalé que  cette réunion est extrêmement importante et qu’elle est pédagogique.
« Il y a eu plusieurs étapes pour préparer le plan stratégique 2022-2026. Il s’agit aujourd’hui de nous approprier de son contenu. Nous sommes des femmes responsables. Ce plan stratégique doit être vendu afin de chercher des ressources pour pouvoir le mettre en œuvre. Il faut que les membres du REFAMP soient capables de défendre ce plan stratégique à travers les plaidoyers et les sensibilisations, (…) », a-t-elle laissé entendre.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...