Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Guinée : début d’incinération des faux médicaments des 220 conteneurs

Les autorités de la Transition sont décidées à lutter farouchement contre les produits pharmaceutiques contrefaits ou impropres à la consommation. Après l’annonce de la saisie de 220 conteneurs de faux médicaments, les autorités du pays pont démarré officiellement ce l’incinération de ces produits contrefaits dans le site de Baguilaro, district de Bangoura, sous-préfecture de Kouria (Coyah).Du procureur spécial près la Cour des infractions économiques et financières (CRIEF), au Colonel Sadiba Coulibaly en passant par le Colonel Balla Samoura, le message est le même : le combat contre l’importation et la vente des produits pharmaceutiques contrefaits en Guinée sera sans merci.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le Dr Mamadou Pèthè, rassure les populations et les professionnels de la santé qu’il n’y aura pas de rupture de médicaments due à cette incinération. Il a insisté sur le fait que tous les Guinéens doivent accompagner cette campagne afin de protéger les populations: « Pour nos compatriotes qui nous écoutent et qui vont nous voir, il faut simplement qu’ils sachent que nous ne sommes que les soldats de première ligne dans ce combat. Toute la population guinéenne doit se mobiliser pour qu’on travaille ensemble pour pouvoir apporter la santé et le bien-être guinéen. Les mesures prises par le CNRD pour assainir le secteur du médicament en Guinée ne sont pas des mesures qui sont prises contre un Guinéen, un groupe de Guinéens ou contre l’intérêt de quelques Guinéens. Ce n’est pas du tout ça. Ce sont des mesures qui sont prises pour promouvoir la santé et le bien-être de tous les Guinéens. Cet effort est la première ambition du CNRD de doter la Guinée de systèmes d’approvisionnement fiable, de médicaments de qualité à des prix abordables pour notre population. Ce sont des efforts qui sont mis en place pour protéger la santé de nous tous, de nos familles et des personnes qui nous sont chères. Nous vous demandons de nous accompagner »,

La saisie et l’incinération de ces produits a ému le Dr Manizé Kolié du syndicat des professionnels de la pharmacie. Car, selon lui, depuis plusieurs décennies il est en train de se battre pour mettre main sur la mafia organisée autour de l’introduction en Guinée de faux médicaments : « Je vais très bien et je vais mieux. Quand la joie dépasse une certaine limite, on pleurt. J’ai des larmes de joie, parce que c’est depuis 37 ans que nous attendions ça et que nous sommes en train de délivrer nos pays. Chaque carton ici devrait tuer nos frères, nos compatriotes. Mais grâce à Dieu, on a dérouté et incinéré. Et c’est un message fort à tous ceux qui sont impliqués dans ça. »

Il rassure que désormais, la Guinée est le tombeau de tous les faux médicaments du monde : « A ceux qui sont dans cette mafia depuis l’étranger pour leur dire que la Guinée est désormais le tombeau de tous les faux médicaments du monde. »

« Et à cette allure, nous sommes fermes. Nous allons continuer jusqu’au bout. Je suis comblé », a-t-il ajouté.

Les deux premiers conteneurs ouverts sur autorisation du procureur spécial près la CRIEF contenaient des produits fabriqués en Chine et en Inde dont la destination est : la Guinée.

Lire vidéo :


 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...