Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Guinée : Amnesty dénonce « de nouvelles détentions arbitraires »

En Guinée, Amnesty International dénonce de nouvelles détentions arbitraires et l’usage excessif de la force après l’emprisonnement des leaders du FNDC.  L’ONG de défense et de promotion des droits de l’homme invite les autorités guinéennes à mettre fin à ces pratiques.

« Les autorités guinéennes doivent mettre fin au recours excessif à la force en réponse aux manifestations de grande ampleur dont celle qui a eu lieu le jeudi 28 et vendredi 29 juillet débouchant sur la mort de cinq personnes. Amnesty International demande la libération immédiate et inconditionnelle des personnes arrêtées arbitrairement et l’abandon des poursuites lancées à leur encontre », a dit Fabien Offner, chercheur au bureau d’Amnesty international pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Il ajoute que « les autorités doivent également conduire des enquêtes efficaces, indépendantes et impartiales concernant les cas présumés de personnes tuées ou blessées par balle, et au terme de ces enquêtes poursuivre et juger les personnes suspectées à travers des procès équitables devant des tribunaux compétents, indépendants et impartiaux. »

Nous n’avons pas pu avoir une réaction du gouvernement guinéen à cette sortie d’Amnesty international. Lundi déjà, le gouvernement guinéen avait dénoncé une manifestation interdite au cours de laquelle des enfants ont été utilisés. Le ministre de la Justice a promis la lumière sur ces événements qui entrainé cinq morts, des blessés et des destructions d’édifices privés et publics.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...