Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Guinée : Afrikki exige la libération immédiate de Foniké Mengué

Arrêté depuis le 29 septembre 2020, Oumar Sylla alias Foniké Mengué sera fixé sur son sort le 28 janvier prochain. Arrêté à Gbessia à Conakry en marge d’une manifestation du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), Foniké Mengué est poursuivi par le parquet de Mafanco pour « participation délictueuse à un attroupement illégal susceptible de troubler l’ordre public ».

Dans une déclaration datée du 24 janvier, le Réseau AFRIKKI qui regroupe plusieurs organisations de la société civile en Afrique, apporte son soutien aux activistes guinéens emprisonnés pour leur opposition au 3ème mandat, et exige la libération de Foniké Mengué : « Le réseau AFRIKKI, plateforme africaine dédiée à la renaissance et à la solidarité entre les mouvements sociaux africains et de la diaspora apportent son soutien à l’ensemble des activistes guinéens, particulièrement aux leaders de la coordination nationale du FNDC : Oumar SYLLA, Sékou KOUNDOUNO et Ibrahima DIALLO. 

 Les mouvements sociaux africains et activistes d’Afrique et d’ailleurs exigent la libération immédiate et sans condition du camarade Oumar SYLLA alias Foniké Menguè responsable de la mobilisation et des antennes du FNDC et de de tous les détenus politiques, otage du régime de monsieur Alpha Condé. »

Dans cette même déclaration, le réseau AFRIKKI rend un « vibrant » hommage aux citoyens engagés au sein du FNDC qui lutte « vaillamment », depuis plusieurs mois pour le respect des principes démocratiques et de l’Etat de droit. Le réseau se dit disponible à continuer à apporter son soutien au FNDC pour « l’instauration d’une culture d’alternance démocratique en Guinée. »

« Le réseau AFRIKKI exige de M. Alpha Condé à se soumettre aux principes de l’Etat de droit et l’arrêt des persécutions contre les opposants à son troisième mandat par l’instrumentalisation de la police et de la justice », ajoute le réseau AFRIKKI.

Ce réseau regroupe en son sein des organisations de société civile évoluant en Afrique et même aux Etats-Unis, notamment le mouvement Y en a Marre du Sénéal, le Balai Citoyen du Burkina Faso, Anta Taban du Sud Soudan, Black Lives Matter des Etats-Unis, Yellow Movement de l’Ethiopie, Enough is Enough du Nigeria, Our Destiny du Cameroun, Youth Decided de la Tunisie ou encore Filimbi, Lalucha de la RD Congo. On y trouve également les hommes de culture que sont Claudy Siar de la France et Tiken Jah Fakoly de la Côte d’Ivoire.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :