Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens
Pub Elysian

Grands Moulins de Conakry: les activités paralysées par une grève des travailleurs ce samedi

Les travailleurs des Grands Moulins de Conakry (GMC), une usine de production de farine de blé, située à Kagbélén, dans la préfecture de Dubréka, ont entamé ce samedi 4 mars un mouvement de grève générale et illimitée.

Pour exiger l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie, ces grévistes ont pris d’assaut les locaux de l’entreprise. Ils étaient munis de pancartes sur lesquelles on pouvait lire, entre autres, ‘’nous sommes aussi des êtres humains !’’ ; ‘’Améliorer nos conditions de vie et de travail !’’ ; ‘’Plusieurs années sans embauche !’’ ; ‘’Trop, c’est trop !’’ ; ‘’Respect du code de travail !’’ ‘’A bas les corrompus !’’

Parlant des raisons ayant conduit à la grève, un travailleur précise : «nous déplorons nos conditions de vie et de travail, devenues très pitoyables. La grève de ce samedi est la conséquence d’une situation de précarité et de difficultés remontant à plusieurs années. C’est pourquoi nous avons décidé de lancer dès ce jour un mouvement de grève pour réclamer nos droits qui sont bafoués par la direction générale de la société. Certains d’entre nous ont fait plusieurs années ici, mais ils ne sont pas encore embauchés. Nos conditions de travail sont très difficiles alors que l’usine tourne à merveille », a dénoncé Souleymane Kaba.

Devant cette agitation au niveau de cette usine, une délégation préfectorale est venue à la rencontre de ces travailleurs frondeurs qui ont d’ailleurs toujours taxé ces responsables administratifs de ‘’corrompus’’. En tout cas, même si la présence de ces autorités locales n’a pas permis de mettre fin au mot d’ordre grève lancé, elle a, en revanche, eu l’avantage d’ouvrir les négociations entres le syndicat et la direction de l’entreprise.

 Faut-il souligner que toutes nos tentatives d’avoir la version des responsables de la direction de l’usine, sont restée vaines jusqu’au moment où mettons ne ligne cette dépêche.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...