Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Gouvernance : la Guinée et le Système des Nations Unies signent le plan de travail conjoint 2022

Le gouvernement guinéen et le Système des Nations Unies ont passé en revue ce mercredi 6 avril à Conakry des résultats et ont procédé à la signature du plan de travail conjoint pour l’année 2022. Le gouvernement était représenté par les ministres des Affaires Etrangères, du Budget, de la Santé et de la Promotion Féminine et des Personnes vulnérables.

Dans son allocution de bienvenue, le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies, Dr Vincent Martin a rappelé que les efforts déployés par la famille des Nations Unies en 2021 ont été faits dans un contexte fortement marqué par la pandémie de Covid-19 et les changements politiques intervenus le 05 septembre.

« En 2021, le Système des Nations-Unies en Guinée a mené ses interventions prioritaires sur l’ensemble du territoire national, sous le leadership de l’équipe pays, en étroite collaboration avec le gouvernement, les organisations de la société civile et le secteur privé. L’équipe pays a apporté sa contribution, en appui aux efforts du gouvernement, à travers plusieurs mécanismes conjugués tels que les plans de réponses aux urgences Covid-19, Ebola et Marbourg, la poursuite de la mise en œuvre du Programme des Nations Unies pour l’Aide au Développement (PNUAD) en intégrant une approche régionale et l’appui à la transition depuis le 05 septembre. Nous enregistrons des progrès importants par endroit, bien que plusieurs défis restent à relever», a-t-il expliqué.

S’exprimant le résultat stratégique du PNUAD qui vise l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la gestion durable de l’environnement, Dr Vincent Martin a indiqué que plusieurs programmes de développement des filières productives et de promotion des chaînes de valeur pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, ont été menés et ont obtenus des résultats concrets.

«En pisciculture, l’appui du SNU a favorisé la production de 38,2 tonnes de poissons produits sur 18 sites piscicoles au profit de 11 700 personnes vulnérables des régions de Haute et Moyenne Guinée ; 487 femmes ont été renforcées sur les techniques d’apiculture, avec 513 ruches kenyanes aménagées ayant permis de produire 1 264 litres de miel ; Un pool de 65 personnes dont 44 cadres des services techniques du Gouvernement ont bénéficié des séances de formations de formateurs sur la technologie des faux fonds dans les 4 régions naturelles du pays…», a-t-il cité.

En matière de gestion durable des ressources naturelles, il a fait savoir que 1 300 ha d’écosystèmes fragiles sont restaurés et mis en défens dans les régions de la Haute Guinée, Moyenne Guinée et Guinée Forestière. «Les énergies renouvelables, le système d’alerte précoce ne sont pas en reste», a-t-il précisé.

Dans le cadre de la réponse aux urgences sanitaires et les Maladies à Potentielles Épidémiques (Ebola, Covid-19, fièvre de Lassa, virus de Marburg, fièvre jaune et poliovirus dérivé du vaccin), Dr Vincent Martin a souligné que le SNU a appuyé la riposte nationale, en déployant le premier vol humanitaire et appuyé l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS) dans la mise en œuvre du plan de contingence.

« Des résultats importants ont été aussi obtenus dans le cadre de la nutrition. Au niveau national, par exemple, ‪2 489 249‬ dont 1 337 217 filles soit 96%des enfants de 6-59 mois ont reçu deux doses de la supplémentation en vitamine A ; A travers la mise en œuvre de l’approche Assainissement Total Piloté par les Communautés – ATPC, ‪433.613‬ personnes de 1 536 villages des régions de Labé, Boké, Kindia, Kankan, Faranah et Nzérékoré ont été certifiés ‘Fin de défécation a l’Air Libre’ (FDAL) ; En milieu communautaire, 48.010 personnes ont eu un accès durable à l’eau potable à travers la construction de plusieurs systèmes d’adduction d’eau qui fonctionnent à l’énergie solaire ;

En appui au système éducatif et en s’appuyant sur les leçons de la fermeture des écoles au début de la COVID-19, le soutien du SNU a facilité la conduite d’une étude diagnostic, l’élaboration d’une feuille de route pour la digitalisation et la dématérialisation de la gestion pédagogique et administrative ; A travers un appui financier, sous forme de bourses scolaires et de matériels didactiques, 89.589 élèves vulnérables dont 45.454 filles ont été maintenus à l’école ; Le programme d’alimentation scolaire a permis de distribuer 2 974 tonnes de vivres diverses à travers la fourniture des repas chauds et aliments nutritifs à ‪166 184‬ enfants dont 49 % de filles (…)», a-t-il fait remarquer.

S’exprimant au nom du gouvernement, Dr Morissanda Kouyaté, ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger, de la Coopération et de l’Intégration Africaine a déclaré qu’ils se réjouissent de constater la prise en compte des priorités actuelles du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) qui vise à bâtir des institutions fortes, crédibles et légitimes garantissant un Etat de droit, un processus démocratique inclusif apaisé et durable, gage d’un développement social, économique et culturel effectif.

«Nous notons également que les actions visées avec ce plan de travail conjoint concerne entre autre, l’appui au renforcement des capacités nationales pour une gouvernance institutionnelle performante, l’amélioration de la sécurité alimentaire, de la santé, de gestion durable de l’environnement, de l’amélioration de la sécurité alimentaire, de la santé, de gestion durable de l’environnement, de l’amélioration à l’accès aux services sociaux de base et l’appui aux politiques et programmes qui améliorent l’emploi productif qui concourent à l’atteinte aux Objectifs de Développement Durable (ODD) 2030», a-t-il dit.

 

 

 

 

 

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :