Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Gestion des infrastructures minières : L’ANAIM échange avec les entreprises minières

S’inscrivant dans la nouvelle dynamique du CNRD et du Gouvernement de Transition, l’Agence nationale de l’aménagement des infrastructures minières (ANAIM) organise pour la première fois, une rencontre d’échanges avec les entreprises minières autour de la problématique liée aux infrastructures minières en Guinée.

Cette rencontre tenue ce 7 juin 2022 à Conakry vise d’abord à cerner les enjeux de la mission de l’ANAIM conformément à ses nouvelles attributions.  Mission qui consiste principalement à la conception, à l’étude, à l’exploitation et à la gestion de toutes les infrastructures minières, notamment ferroviaires, portuaires et terrestres.

Cette implication effective de l’Etat à travers l’ANAIM dans la gestion des infrastructures minières va ensuite lui permettre d’être présent en amont et en aval dans le processus de la mise en œuvre des politiques en matière d’infrastructures. Sans cela, des entreprises pourraient laisser à la Guinée, à la fin de leur présence au pays, des infrastructures vétustes. A travers cette rencontre, l’ANAIM fait savoir aux partenaires qu’elle compte bâtir une politique d’aménagement pour faciliter l’installation et l’évacuation des substances minérales.

« L’idée qui nous a tous menés ici est de promouvoir de nouvelles approches, en instaurant de nouveaux outils permettant d’assurer une gestion minière respectueuse des règles de la bonne  gouvernance. Comme vous le savez,  l’ANAIM a pour objet : la conception, l’étude, le financement, la construction et la gestion de toutes infrastructures minières, notamment, ferroviaires, portuaires et terrestres, en vue de faciliter l’extraction, le traitement, la transformation, la manutention, le transport, et l’évacuation des substances minérales. Les infrastructures en question peuvent être mises à la disposition des entreprises minières qui les utilisent, les exploitent, les gèrent et les rémunèrent à des termes et conditions convenus d’un commun accord. Ainsi, l’ANAIM peut changer tout opérateur compétent agréé par son Conseil d’Administration, de l’exploitation, de la gestion, de l’entretien, de la réparation et du renouvellement des infrastructures minières faisant partie de son patrimoine. Dans l’exécution de sa mission, peut aussi faire appel aux entreprises publics ou privées, nationales ou étrangères pour exécuter une partie de sa mission », a expliqué Mohamed Bangoura, Directeur général de l’ANAIM, avant de rappeler que son agence a aussi le pouvoir de contrôle : « Aussi, dans le cadre du contrôle et suivi, notons que l’ANAIM dispose d’un pouvoir de contrôle général et pourra à ce titre périodiquement, et à ses frais, procéder au contrôle de l’état des installations concédées et celles réalisées par les sociétés minières dans le cadre de transport et de l’évacuation des substances minérales et devant revenir à l’État guinéen. »

Mohamed Lamine Sy Savané, Secrétaire général du ministère des Mines et de la Géologie, a salué l’initiative de rencontrer les sociétés minières pour parler de la mission de l’ANAIM et de la gestion des infrastructures minières : « Cette rencontre est une très bonne initiative de la Direction générale de l’ANAIM. Nous parlons souvent de contenu local. Pour le développement du secteur minier, l’essentiel passe par l’aménagement des infrastructures auxiliaires au développement de ces sociétés. Si aujourd’hui, grâce au tout nouveau décret pris le 13 mai 2022 qui recadre les choses et qui permet désormais à l’ANAIM d’être dotée d’une mission très claire, il est de son devoir d’inviter, en tant que Directeur général de cette structure, toutes les sociétés minières pour concertation et de prise de contact pour qu’après cette première rencontre, que l’on puisse tenir des rencontres individuelles pour relever les préoccupations de toutes les sociétés afin de pouvoir mieux se planifier pour gérer les problèmes au quotidien. »

Pour sa part, Ousmane Doumbouya, responsables des infrastructures au niveau d’une société minière, explique ce dont il a été question lors de cette rencontre avec l’ANAIM : « Il nous a été expliqué le vrai rôle de l’ANAIM auprès des sociétés minières, ce rôle de maître d’ouvrage des différentes infrastructures. Ils nous ont expliqué ce qu’ils doivent faire en amont et en aval. Ils ont un rôle depuis la conception pour avoir un regard sur les cahiers de charge pendant la réalisation des travaux et aussi au moment de l’exploitation de ces infrastructures. Ils sont là pour réguler en fait les différentes compromissions entre les sociétés qui opèrent sur le terrain. » Il dit avoir été satisfait de ces échanges : « Nous sommes satisfaits de cette rencontre parce que ça nous a permis de comprendre réellement notre interlocuteur en matière de gestion des infrastructures auprès de l’Etat. »

Lire vidéo :

 

 

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :