Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Gestion des déchets : Conakry produit 1600 tonnes d’ordures par jour (ministre)

Dans un passé relativement récent, la gestion des déchets était perçue sous l’angle d’un sujet insurmontable en Guinée. Mais cette tendance est en passe d’être dépassée, puisque Conakry renoue peu à peu avec la salubrité, même si d’énormes sacrifices restent encore à consentir, notamment depuis la pré-collecte, jusqu’à la gestion des déchets à la décharge, en passant par la collecte et le nettoyage des rues.

En conférence de presse ce mercredi 14 juillet 2021, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a indiqué qu’à la création de son département en avril 2019, une évaluation avait été faite et que celle-ci a prouvé qu’il y avait plus de 2 millions de mètres cubes d’ordures à Conakry.

A travers une vidéo-projection, il a été présenté les efforts menés dans le cadre de l’évacuation des immondices à maints endroits de Conakry. Notamment à Kipé, Matam, l’université Gamal Abdel Nasser, à la Base militaire et à Kobaya Fossidè, qui étaient présentés comme des points noirs.

Pour Elhadj Papa Koly Kourouma, tous ces efforts concourent à une stratégie de professionnalisation de la gestion des déchets. « A un moment donné, tout Conakry a constaté que la ville commençait à renouer avec la propreté. Nous sommes en train actuellement de passer de l’étape de la décharge à l’étape de centre d’enfouissement technique. Et chaque matin, des camions circulent pour débarrasser Conakry de tout ce qu’elle a comme déchets solides », a rappelé le ministre d’Etat, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Poursuivant, le conférencier a fait noter que la saison pluvieuse à Conakry a une particularité. Puisqu’à peine les premières annoncées, on a eu comme l’impression que Conakry n’a jamais été balayée. « C’était à juste raison. Pour votre information, à Conakry aujourd’hui, on produit 1600 tonnes d’ordures par jour. Et quand ces canaux sont bouchés et le passage de l’eau rétréci, il y a deux choses : soit il y a de l’inondation soit le courant d’eau entraine les déchets sur les chaussées », a expliqué Elhadj Papa Koly Kourouma.

A ce jour, le ministre d’Etat a dit que Conakry a besoin de plus d’une soixantaine de points regroupement aménagés. Et justement à ce propos, il a informé que les travaux sont en cours, les points de réalisation, repérés et les plans, réalisés.

« Actuellement, nous sommes à la phase d’obtention du titre foncier pouvant attribuer ces zones-là à l’ANASP pour qu’on puisse faire ces réalisations. Le financement est disponible. Donc, aujourd’hui, on ne souffre que de la régularisation de la situation », a annoncé le ministre d’Etat, tout en ajoutant que le processus d’assainissement doit être durable.

Aussi, Elhadj Papa Koly Kourouma a annoncé la réalisation d’un centre d’enfouissement à Baritodé, dans la préfecture de Coyah. Sur ce site, dit-il, il est prévu la réalisation d’un casier dans lequel seront logés les déchets avant de pouvoir produire des gaz. Et ces gaz récupérés serviront de combustible pour les générateurs qui produisent le courant électrique, selon le ministre d’Etat, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...