Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Gestion des collectivités locales : le ministre Mory Condé apporte des précisions 

Joint par nos confrères d’Espace dans l’émission les GG ce mardi 6 décembre, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a apporté des précisions sur le statut et le fonctionnement des collectivités locales. Selon Mory Condé, toutes les collectivités reçoivent un montant initial d’un milliard de francs guinéens…

 » Depuis 2007, notre pays s’est engagé dans un processus de décentralisation qui n’a jamais été achevé. D’ailleurs c’est pourquoi en 2017, le Médiateur a jugé nécessaire de donner une vision à cette loi sur la décentralisation… Maintenant pour opérationnaliser cela, il fallait faire un transfert de compétences et de ressources financières. D’où la mise en œuvre d’un certain nombre de programmes relatifs à l’autonomisation financière des collectivités en région forestière… C’est ainsi que l’agence nationale de financement des collectivités a été créée en vue d’assurer le processus de transfert des ressources des collectivités. Aujourd’hui, les ressources sont transférées aux collectivités… Mais, il se trouve que les collectivités n’ont pas les moyens humains, les capacités requises pour conduire techniquement ce processus de décentralisation à terme… Les communes n’ont pas de ressources humaines de qualité pour pouvoir gérer. Donc, ce sont les cadres des services déconcentrés du ministère de l’Administration du Territoire qui mettent leurs mains dans les collectivités… C’est pourquoi nous avons décidé d’initier ce projet de loi portant statut des fonctions des collectivités locales pour qu’enfin, lorsque cette loi sera adoptée, les collectivités, elles-mêmes, puissent se gérer à travers la fonction publique locale pour exercer librement les compétences qui leur ont été transférées par le code des collectivités. D’autres avantages sur cette loi, c’est que qu’on a plusieurs grandes collectivités comme celle de Maférinya et Sangaredi par exemple qui ont des populations qui ont des services sociaux de base améliorés et la santé primaire relève des collectivités locales… Cela veut dire que les collectivités locales auront la charge de leur construction, leur entretien, leurs équipements etc. C’est pourquoi nous insistons pour l’adoption de cette loi. Lorsque cette loi sera adoptée, les agents techniques de santé communautaire qui sont aujourd’hui pris en charge par le budget national à travers le ministère de la Santé, ne vont pas sauter, ils resteront. Mais sauf que leur prise en charge changera désormais de tutelle. Ce sera donc les collectivités locales… Toutes les collectivités reçoivent un montant initial d’un milliard de francs guinéens sur la base de la population…  » a-t-il expliqué en substance.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...