Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Gestion de la transition : « l’amateurisme » du CNRD mis à nu par l’UFR

A la faveur de l’assemblée générale de son parti qu’il a présidée ce samedi 23 juillet 2022, le Secrétaire exécutif de l’Union des forces républicaines a dénoncé « l’amateurisme » du CNRD dans la conduite de la transition depuis son avènement au pouvoir le 5 septembre 2021.

Et comme pour asseoir son argumentaire sur une base, Saikou Yaya Barry a brandi comme preuve ceci : « Quand ils ont monté le CNRD, ils ont ramené combien d’ambassadeurs ? Trente-quatre au total ; ignorant les conséquences de cela, parce qu’ils sont dans une transition. Ils ne sont ni légitimes ni légaux. La légitimité, c’est le peuple qui donne. La légalité, c’est la loi qui donne. Et donc, ce sont les élections qui donnent cette légalité« , a-t-il enseigné.

Dans la poursuite de sa communication, l’ancien député a dit qu’après que le CNRD ait ramené ces ambassadeurs, il n’est point fort au point d’en nommer d’autres aujourd’hui. Et pourquoi ? A Saikou Yaya Barry de répondre en ces termes :  « Non ! Parce qu’ils ne savaient pas qu’en ramenant les ambassadeurs accrédités, ils ne peuvent en accréditer d’autres. C’est en ce moment qu’ils ont nommé les conseillers. Mais ceux-ci sont des fonctionnaires internes. Ils ne peuvent pas parler au nom du pays. Voilà l’une des mauvaises décisions de cette junte« .

Et comme si tout ceci ne suffisait pas, le Secrétaire exécutif de l’Ufr, pour étaler davantage « l’amateurisme » du CNRD, a déclaré que la Guinée ne peut pas bénéficier des fonds des institutions internationales pour son développement. Parce que n’ayant pas de garantie.

« Il y a un seul exemple que je vais vous donner : c’est la crise de carburant. Beaucoup ne savent pas que ce sont des banques qui financent pour que le carburant rentre en Guinée. Mais nous sommes dans une transition. Les banques mêmes se sont posé des questions sur la garantie qu’elles ont en finançant le carburant. C’est ce qui a posé beaucoup de tractations« , a rappelé l’orateur.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...