Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Gendarmerie : ces hauts gradés dont les gloires ont pris forme à la brigade territoriale de Linsan

Le dernier texte que nous avons produit sur ce sujet particulier a eu une certaine résonance qui a retenu notre attention. Dès sa publication, des réactions nous sont parvenues d’horizons divers, allant de la gendarmerie elle-même, aux citoyens de Linsan, qui ont côtoyé les protagonistes cités dans la narration. Des parents et amis sont également de ceux qui ont donné leur avis.

Cela nous amène à compléter notre première liste et à en rectifier, au moins, une donnée. Nous nous souvenons vous avoir dit, textuellement, dans le premier article, que nos arguments pour aborder un sujet aussi singulier, ne se fondent sur aucune recherche, ni aucune étude d’ordre scientifique ou technique. C’est juste une petite page d’histoire, sans aucune prétention, que nous ouvrons. Elle se base sur la stricte restitution de faits vécus, plus de quatre décennies durant, au contact étroit avec ce corps d’élite, que nous avons appris à bien connaître et à aimer.

Ainsi, abordons-nous une telle démarche de restitution de faits, avec la réserve qui sied et la conviction que nous ne proposons pas une œuvre parfaite. Non plus, nous ne sommes pas à l’abri d’une erreur. C’est justement ce que nos lecteurs ont sans doute perçu et qu’ils ont bien voulu, encourager et enrichir, du mieux possible.

Ainsi, en est-on arrivé à corriger une première information et à compléter la liste précédente qui s’enrichit de quatre autres gendarmes qui ont servi à la BTGN (brigade territoriale gendarmerie nationale de Linsan).

D’abord, nous commençons par apporter un rectificatif : Abdourahmane Kaba, après Linsan, a connu un destin des plus prestigieux et enviables. Il a été successivement, Chef d’État-Major de la Gendarmerie Nationale puis, Ambassadeur de notre pays en Guinée-Bissau. Nous saluons sa mémoire.

Le correctif porte sur le grade : au lieu de Général, comme nous l’avions mentionné dans l’article précédent, il était Colonel.

Ensuite, trois autres gendarmes qui ont servi à Linsan et qui ont bien progressé dans leur carrière, ont été cités. Il s’agit respectivement de :

Fidel Soumah, le barbu, ‘’à la Castro’’, qui a passé colonel et a été aussi, préfet de Kindia ;

Moussa II Diallo, également devenu colonel, a servi à la gendarmerie départementale de Kindia. Nous avons bien voulu savoir qui, de lui ou du colonel Fidel, a commandé la gendarmerie départementale. On nous a répondu qu’ils se sont succédés à ce poste ;

Naby Laye Fofana, colonel, lui aussi, a été l’adjoint au commandant NDaw, du célèbre escadron mobile n3 de Matam. Nous l’avons perdu de vue quand il a été muté au port autonome de Conakry ;

Nouhan Oularé, chef d’escadron, a été le commandant en poste, à la prise du pouvoir par le CNRD, le 5 septembre 2021. Il est aujourd’hui sous-préfet.

Est-ce que notre liste de gendarmes qui ont eu un bel avenir professionnel, après avoir servi à la BTGN de Linsan, est enfin complète ? Ce n’est pas évident, d’autant que, depuis sa création, ledit poste a été régulièrement pourvu en personnels de commandement et d’exécution.

On en oubliera certainement beaucoup d’entre eux, dont le mérite a été, au moins, aussi grand que celui des heureux élus listés ici, dans le texte. Qu’ils veuillent bien nous excuser de cette omission et comprendre que nous soyons tenus d’observer une limite à notre papier. Mais, ce n’est que le début d’un processus de réhabilitation que nous allons continuer.

A noter que pour tous ceux que nous avons cité ici, il n’a été fait mention que d’une brève étape de leur carrière. Comme pour dire que la suite de celle-ci nous est, dans bien des cas, totalement inconnue. Que sont-ils devenus à ce jour ?

Pour ceux d’entre eux, encore en vie et en activité, qu’ils soient honorés et remerciés, où qu’ils se trouvent en ce moment. Quant aux disparus, Dieu leur accorde sa Grâce, pour les services rendus à la Nation.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :