Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Gaoual : Les activités d’orpaillage suspendues

Dans la matinée de ce mardi 22 février 2022, les orpailleurs ont envahi la Commune Urbaine. D’autres reviennent de la mine d’or munis de leur machine et autres outils d’exploitation de l’or. Habituellement à cette heure pareille (9 heures), tous les orpailleurs sont à la mine.

Interrogé sur le sujet Moussa Kourouma, orpailleur à Toumbobowé explique : « Je suis allé le matin avec mes amis à Toumbobowé pour travailler. Les jeunes volontaires pour la protection de l’environnement nous ont dit qu’il n’y a pas de travail aujourd’hui, de rentrer à la maison« .

De son côté, Abdourahmane Camara, membre de l’Association des jeunes pour la protection de l’environnement a justifié la suspension de l’exploitation minière à Toumbobowé. « Aujourd’hui, personne ne va travailler à Toumbobowé car le maire refuse de nous payer. Depuis deux mois, il ne nous paye pas. A chaque fois, quand on lui parle, il nous dit d’attendre, c’est le troisième mois qui finit comme ça sans qu’on ne nous paye. C’est pourquoi, on a décidé aujourd’hui de suspendre l’exploitation de l’or  à Toumbobowé.

 Nous avons érigé des barrages dans toutes les entrées du site. Nous avons formé des équipes qui le surveilleront nuit et jour. Nous saisirons toutes les machines des orpailleurs qui tenteraient de travailler. Le matin quand nous avons rencontré le maire, il nous a dit d’attendre. Nous sommes là tant que l’argent n’est pas à notre disposition, cette mine d’or sera fermée », a-t-il prévenu.

Par ailleurs, un conseiller communal sous couvert d’anonymat témoigne : « Le matin quand je suis parti à la mairie, j’ai trouvé beaucoup de jeunes qui ont envahi le lieu. Immédiatement, le maire a appelé les gendarmes pour les disperser. Je ne sais pas ce qui se passe car il ne nous fait pas le compte rendu ».

Toutes nos tentatives pour joindre le maire sont restées vaines.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :