Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Fria : un chauffeur soupçonné d’avoir abusé d’une élève de 14 ans

Agé d’une trentaine d’années, Mohamed Camara, chauffeur de son état, a été mis aux arrêts par les services de sécurité pour “abus sexuel sur une élève mineure” en classe de 6ème année.

Selon A. S, le père de la victime, le présumé violeur abusait de sa fille depuis qu’elle faisait la 4ème année à l’âge de 12 ans. Il avait soupçonné le comportement des deux “amoureux” lorsqu’il voyait le présumé violeur de sa fille rôder autour d’elle.

Toute triste et dans les bras d’une femme d’une ONG qui  lutte contre les violences basées sur le genre, mademoiselle SS  est revenue sur les circonstances : “Depuis que je faisais la 4ème année, Mohamed qui vit dans la même cour que nous, me  donne souvent 5000 voire 10000 GNF pour laver ses habits. Un jour, il n’y avait personne à la maison. Il m’a fait entrer dans sa chambre et m’a touchée. Ce jour, j’ai saigné, mais j’avais peur de dire à mes parents, il m’a nettoyée.

Chaque fois qu’il a l’occasion, il abuse de mois jusqu’à maintenant et quand je dis non, il dit qu’il va dire à mes parents que je sors avec l’un de ses amis. C’est le samedi dernier que mon père a été informé et nous a conduit à la police.

Poursuivant, elle demande pardon à son père : “ Je demande pardon à mon père. Je lui promets que je vais plus jamais suivre Mohamed ou une autre personne. Je vais étudier pour avoir mon examen.

Quant à Mohamed Camara, il reconnaît avoir eu une seule fois des relations sexuelles avec l’élève S.S. Tout ce quelle dit est faux. Ça fait trois mois que je sors avec elle et ce n’est que le vendredi 27 janvier 2023 que j’ai eu des rapports sexuels avec elle. Je reconnais qu’elle lave mes habits quelques fois et je lui donne de petits cadeaux. Je la voyais avec un autre jeune du quartier régulièrement. Je ne peux pas dire ici qu’ils ont eu des rapports, a-t-il reconnu devant l’OPJ.

Saisi, le commissaire de l’OPROGEM après avoir entendu les différentes parties, a déféré le dossier devant le procureur pour la suite de la procédure.

En attendant, le présumé violeur est retenu dans les locaux du commissariat central de police de Fria.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...