Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Finance Islamique : La Banque Islamique de Guinée (BIG) et les acteurs expliquent les avantages aux musulmans

La Banque Islamique de Guinée (BIG) en partenariat avec Icône et By ISSA a organisé une conférence de presse sur la Finance islamique. L’événement s’est déroulé, ce 14 avril 2022, aux Chapiteaux du Palais du Peuple. C’était en présence du Secrétaire Général chargé des Affaires religieuses, du Directeur général de la BIG, du premier Imam de la Grande mosquée Fayçal, du président des Oulémas de Guinée et beaucoup d’autres acteurs intervenants dans la finance islamique.

Cette rencontre avait pour thème : “La Finance islamique en Guinée, facteur de développement économique et d’inclusion sociale”. Ainsi ce thème a été abordé sur quatre angles. Il s’agit notamment de l’origine et de l’évolution de la finance islamique, de l’usure et de la spéculation, du WAQF et ZAKAT et du financement des opérateurs économiques et entrepreneurs par la BIG ainsi que les opportunités.

Pour le Secrétaire Général chargé des Affaires religieuses (SGAR), cette conférence intervient au bon moment. Il s’est également réjoui d’y assister avant d’inviter les acteurs de la Finance islamique à œuvrer davantage pour faire de la Guinée “un pays d’opportunités économiques” afin de pouvoir lutter contre la pauvreté.

De son côté, Dr Tafsir BALDE, a rappelé l’origine, l’évolution, les principes et les apports potentiels de la finance islamique. A l’en croire, la Finance islamique est une économie numérique basée sur des services financiers principalement mis en œuvre et conformément à la charia. Mais elle est aussi un “système alternatif” conçu sur les trois lois à savoir l’économie, l’éthique universelle et le droit musulman des affaires. Dr BALDE a indiqué que la finance islamique date du début des années 1960 avant de connaître une forte expansion dans les années 1970.

S’agissant de l’usure et de la spéculation et leurs conséquences sur la foi, il dira l’islam sont à la fois une religion et un mode de vie reposant sur la foi, la loi et l’éthique. Dr Ousmane CAMARA a expliqué ensuite les inconvénients de la pratique de l’usure et de la spéculation car l’islam condamne la multiplication de l’intérêt.

Pour sa part, Dr Mohamed Lamine DIALLO a expliqué les avantages du WAQF et de la ZAKAT pour tout musulman. Selon lui, les deux notions sont des outils de lutte contre la pauvreté. Car le WAQF, étant une institution religieuse, a son importance dans la lutte contre la pauvreté. Il a aussi mis un accent particulier sur l’importance de la Zakat (une partie de notre richesse) qui est réservée aux pauvres et aux nécessiteux. Avant de préciser que la ZAKAT est une obligation divine puisque citée plus de 80 fois dans le saint coran.

Cependant, à rappeler Dr Mohamed Lamine Diallo, la lutte contre la pauvreté passe par la création des opportunités d’emplois aux nécessiteux.

Pour couronner le tout, le Directeur Général de la BIG, Sidy DIEYE, a expliqué les avantages économiques qu’offre sa banque à sa clientèle et aux investisseurs. Avec ces derniers, il a souligné que la BIG offre divers types de contrats dont le MOURABAHA, le MOUDARABA, IJARA, SALAM pour ne citer ceux-ci. Il a enfin invité les citoyens désirés des services de la BIG de s’y rendre pour discuter avec le personnel.

A la fin de la conférence des prières et des bénédictions ont été formulées par Cheick Aboudou Karim DIOUBATE, le président des Oulémas de Guinée.

Faut-il enfin noter que la BIG a organisé une rupture collective à tous ses invités aux chapiteaux du Palais du Peuple.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :