Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Fermeture des Banques & assurances : l’Union des consommateurs réagit

Depuis la fermeture des banques suite au mot d’ordre de la FESABAG,  les consommateurs qui sont des usagers de ces institutions font face à beaucoup de difficultés. Notamment, celui d’avoir son argent et ne pas pouvoir l’utiliser pour ses besoins.

Ainsi, face à cette situation, le  président de l’Union pour la Défense des Consommateurs de Guinée, a exprimé sa tristesse : “c’est avec une grande tristesse que nous assistons à la fermeture des banques en cette période très sensible.

Aujourd’hui, les consommateurs rencontrent assez de difficultés dues à cette situation. Nous condamnons cela avec la dernière énergie, parce que le droit fondamental des consommateurs est bafoué au su et au vu des autorités.

(…) Et nous nous condamnons parce qu’on ne peut pas comprendre que les consommateurs déposent leur argent dans un État de droit et n’y avoir du jour au lendemain aucun accès« , a déploré M’Bany Sidibé, président de l’Union pour la défense des consommateurs.

Poursuivant, il a qualifié cette situation de violation des droits des consommateurs en ce sens que, dit-il, « les droits à l’information des consommateurs n’ont pas été respectés, parce que non seulement on n’a pas assisté à des préavis et les consommateurs n’ont pas été préparés.  Si les banquiers ont des droits, il faut qu’ils respectent les procédures. C‘est-à-dire commencé par un préavis préparé les consommateurs et aller vers une négociation« .

Au début de la crise confie M’Bany Sidibé, des actions de mobilisation ont été menées au niveau des acteurs. Mais, dit-il, « malheureusement on dit que c’est devant la justice, il faut que ça soit réglé par la justice ». Donc, « quel qu’en soit votre motivation, si le problème est pendant devant la justice, on ne peut que se remettre et interpeller tous les acteurs à envoyer leurs contentieux devant les tribunaux et que la justice essaye de les  rétablir dans leur droits« .

Cependant, même si le dossier a connu une évolution, les banques restent toujours fermées : « Nous venons de suivre la condamnation par sursis du secrétaire général, et malgré tout çà aujourd’hui les banques ne sont pas ouvertes. Il faut qu’on nous explique les vraies motivations maintenant, si c’est à cause d’une décision de justice que toutes les banques peuvent avoir une seule vérité pour fermer les banques, ça devient inquiétant pour nous« .

Ainsi, il invite les consommateurs à être mobilisés pour se faire entendre, « si on croise les bras, les gens vont marcher[…], il ne faut pas qu’on utilise les consommateurs pour faire pression. On doit tenir compte aussi que sans les consommateurs qui sont des usagers de banques, il n’y a pas de banques« .

Par ailleurs, le président des consommateurs a saisi “l’occasion pour interpeller le gouvernement et surtout le ministère de la Justice, de tout mettre en œuvre pour rétablir les consommateurs dans leurs droits.  Aux banquiers à tenir compte du droit des consommateurs, la banque centrale à jouer son rôle qu’elle n’a très malheureusement pas joué dans cette affaire. Donc nous leur demandons d’avoir pitié des consommateurs et de tenir compte que c’est leur argent, ils ne méritent pas cela« .

Au cas contraire, si rien n’est fait d’ici la semaine prochaine, « nous demandons à tous les consommateurs de se mobiliser, se donner les mains pour défendre notre droit « , a-t-il lancé » a-t-il menacé.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...