Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

FDSI : le service humanitaire de l’État guinéen au secours des indigents malades à Mamou

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités, le Fonds de développement social et de l’indigence (FDSI), une initiative du président de la Transition, a procédé ce mardi 27 septembre, à la signature d’un protocole d’accord avec l’hôpital régional de Mamou et la pharmacie N’ma Diallo sur la prise en charge sanitaire des indigents. 
Ce protocole permet aux indigents de bénéficier désormais d’une prise en charge sanitaire gratuite à partir de l’hôpital de Mamou jusqu’à l’évacuation à l’étranger si les services le sollicitent.
Mohamed Somparé, directeur général de l’hôpital régional de Mamou se réjouit « Depuis plusieurs années, la ligne sur la prise en charge des indigents a disparu des subventions des hôpitaux. Mais cela ne va pas dire que les indigents n’étaient pas pris en charge dans les structures sanitaires. On prend les indigents avec les recettes de l’hôpital et les autres lignes de subvention. Le manque de critères objectifs pour identifier les indigents nous posait énormément de problème. Le fait que l’État ait repris la chose en main en créant ce service humanitaire qui est le fonds d’indigence constitue un soulagement pour les structures de santé. Nous allons faire en sorte que les indigents qui arriveront à l’hôpital soient pris en charge de manière convenable et digne« .
Elhadj Ismaël Diallo le responsable de la pharmacie N’ma rassure : « aujourd’hui, nous observons l’effort fourni par les autorités compétentes dans la mesure de bien garantir la santé communautaire qui fut à un moment un problème dans notre pays. Cette signature se réalise au moment où l’État vient d’engager une vaste campagne d’assainissement du secteur pharmaceutique au bénéfice de notre population. Nous tenons à réitérer notre engagement afin d’offrir à la population à travers le fonds de médicaments de qualité nécessaire pour leur santé » promet-il
Quelles sont les personnes éligibles à cette prise en charge sanitaire ?
Lansana Diawara le directeur général du FDSI apporte des précisions « la prise en charge des indigents et le développement social sont les actions régaliennes du FDSI. C’est vrai que c’est une première fois que les Guinéens s’approprient de concept de prise en charge. N’est pas indigent qui le veut. Il y a des critères définis pour reconnaître les indigents et les prendre en charge. Il est important de préciser que les fonctionnaires de l’État, les employés de services privés, les commerçants et d’autres qui ont de revenus ne font pas partie des critères dans le cadre de la prise en charge sanitaire dans les hôpitaux et dans les pharmacies. Depuis l’indépendance, c’est la première fois qu’un Guinéen bénéfice ce genre de service » souligne t-il. 
Quant au colonel Mamadi Diallo, préfet de Mamou, il magnifie cette prouesse du CNRS « C’est l’arrivée du CNRD qui a permis aux Guinéens les plus faibles de bénéficier des richesses du pays à travers le FDSI. Nous sommes très satisfaits. Désormais les indigents se trouvant à Mamou auront une prise en charge sanitaire. Nous allons veiller strictement sur l’application des clauses du protocole entre les différentes parties prenantes« .
La signature de ce protocole d’accord à Mamou constitue un ouf de soulagement pour plusieurs malades en attente d’une campagne SOS sur les ondes de BOLIVAR FM (une radio locale) qui périodiquement mobilise des fonds pour assister les malades dans la région.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...