Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Faranah: tension autour du congrès du syndicat des transporteurs

Depuis trois jours, aucun véhicule ne sort de Faranah pour la capitale guinéenne. Les passagers ne font que croupir à la gare routière. Pour se rendre à Conakry, il faut rallier la ville de Kissidougou d’abord, qui se trouve à 135 km, pour enfin emprunter le véhicule de Conakry. Mais à compter de ce samedi, 5 février, la paralysie s’est étendue  aux autres gares routières de la ville relevant de la CNTG/USTG.

Finalement, la presque totalité des chauffeurs ont préféré stationner leurs véhicules pour apporter leur soutien total à leur candidat Kerfala Faro à ce congrès électif, devant se tenir ce samedi. Partout les chauffeurs et mécaniciens sont en mouvement et sont fortement mobilisés pour ce congrès électif.

Faut-il rappeler que le nommé Kerfala Faro est un jeune chauffeur qui avait fait « le putsch » le 10 janvier dernier pour évincer membres de la CNTG/USTG et installer des chefs de ligne.
 Rien n’a donc marché ce samedi 5 février dans le secteur du transport à Faranah car les chauffeurs qui soutiennent la nouvelle équipe ont interdit à tous de  voyager, sauf après élection.
C’est la même chose qui sévit chez les mécaniciens.  Aucun d’entre eux n’a travaillé ce matin dans son garage. C’est pourquoi très tôt ce matin, chauffeurs et mécaniciens relevant de la CNTG/USTG et mécanique générale ont suspendu toutes leurs activités, pour les convier à se rendre au lieu de vote. De 6 heures à 18 heures, des passagers sont toujours en train d’attendre avec les bagages.
Reste à savoir qu’est-ce qui a avorté le congrès électif de ce samedi? Et à  quand la tenue dudit congrès électif au sein de la CNTG/USTG et mécanique générale à Faranah ?
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :