Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Faranah : signature d’un protocole d’accord entre l’hôpital régional et le FDSI

Dans le souci de faciliter l’accès aux soins de santé aux Guinéens indigents, conformément à la vision du président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya portant redistribution de la richesse aux plus faibles et aux plus démunis, le Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI) est en train de signer un protocole d’accord avec les différents hôpitaux du pays.

À Faranah, la matérialisation de cette convention avec l’hôpital régional a vu jour ce lundi 26 septembre 2022. C’est la salle de conférence du gouvernorat qui a servi de cadre aux activités. Étaient présents les présidents du conseil des quartiers, les autorités régionales, préfectorales, sanitaires et communales ainsi que les organisations féminines de la ville.

À l’entame des travaux, le chef de cabinet par intérim du gouvernorat de Faranah, Forè camara, représentant le Gouverneur, a invité les deux parties au respect des engagements avant de solliciter l’élargissement des activités sur les structures sanitaires de la région. “Vu l’importance et la portée de vos services sur nos pauvres populations à la base, nous sollicitons auprès de l’agence l’extension de votre collaboration au niveau des districts sanitaires de la région en vue de toucher les derniers citoyens de notre région”, a-t-il souhaité.

Pour sa part, le Directeur général de l’hôpital régional de Faranah, Docteur Ibrahima Nabé, a mis un accent particulier sur le respect des engagements de la convention. “Je voudrais ici dire que c’est un sentiment de satisfaction non seulement pour moi mais aussi pour tous les travailleurs de l’hôpital régional de Faranah. Et c’est un ouf de soulagement pour toute la population de Faranah. Parce que les indigents sont des Guinéens qui ont droit à la santé. Ce sont des gens démunis dont l’accès aux soins est un peu difficile bien qu’à l’hôpital, nous, nous continuons à prendre des gens en charge sur le plan sanitaire même s’ils n’ont rien. On continuons à le faire. Avec l’arrivée des fondslà, nous serons aidés pour identifier très bien les indigents. Tout le monde ne sera plus déclaré indigent comme il le veut. Donc, avec ça, nous sommes très contents. Et nous prenons l’engagement, allons faire tout ce qui est de notre possibilité pour prendre ces maladeslà en charge et à la satisfaction totale”, a-t-il promis.

 

De son côté, le Directeur général du Fonds de développement social et de l’indigence, Lansana Diawara a déclaré que “dans le cadre de la prise en charge sanitaire des indigents, il y a des conventions que nous avons signées au niveau de Conakry. Alors que dans le cadre de l’élargissement de ces conventions de partenariat avec les structures sanitaires conformément aux orientations et la vision du président de la république et du ministre de la Promotion féminine, de l’Enfance et des personnes vulnérables, il était important pour nous d’aller vers les régions pour signer des conventions de partenariat avec les hôpitaux régionaux pour la prise en charge des indigents. J’ai tenu personnellement à être là puisqu’il était important de faire certaines précisions notamment expliquer non seulement à nos partenaires mais également à l’ensemble de nos invités que les fonctionnaires ne sont pas éligibles dans le cadre de la prise en charge sanitaire au niveau du fonds de développement, les employés des secteurs privés et d’autres catégories de citoyens.

Ceux qui sont éligibles, ce sont ceuxlà qui vivent dans l’extrême pauvreté. Le président de la république a promis depuis le 5 septembre 2021 qu’il était temps de redistribuer la richesse aux plus faibles et aux plus démunis. Nous sommes dans cette vision, nous sommes dans cette optique et, nous pensons que chacun va s’y mettre.

Il a également souligné que “le FDSI, la direction régionale de l’hôpital, chacun en ce qui le concerne se battra pour le respect des engagements, des clauses de cette convention de partenariat. Tout récemment, nous avons eu à prendre des cas en charge venus de Faranah. Voyez-vous ce que ça fait comme charges, mais également des difficultés aux différents malades. Donc, il était important de signer des conventions au niveau local, et cela est fait aujourd’hui. À partir de la minute, nos représentants au niveau local peuvent prendre action avec l’ensemble du processus qui est établi pour commencer déjà à prendre en charge ces Guinéens qui n’ont aucun moyen, qui sont démunis mais, dont l’État a la responsabilité de leur venir en aide pour assurer leurs soins de santé”.

Faut-il rappeler que le Fonds de développement social et de l’indigence est le service humanitaire de l’État guinéen, un établissement à caractère administratif placé sous la tutelle technique du ministère de la Promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables, et sous la tutelle financière du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...