Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Faranah : le ministre Mory Condé inaugure le poste à la frontière guinéo-léonaise 

Le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD) a procédé, ce jeudi 03 novembre 2022, à l’inauguration d’un poste frontalier à Hèrèmakono dans la préfecture de Faranah et de KoïnduKura, une localité relevant du district de Falaba, une localité située en Sierra Léone. C’est dans le cadre du projet transfrontalier des nations-unies pour la paix. L’objectif est de consolider la paix  transfrontalière et de renforcer durablement les moyens de subsistance des éleveurs de bétail et des agriculteurs en Sierra Léone et en Guinée.

Bien équipé, ce poste frontalier a été inauguré en présence du ministre sierra-léonais des Affaires Intérieures.  Cette inauguration a connu également une forte mobilisation des forces de défense et de sécurité des deux pays, des autorités régionales, préfectorales et communales, et les communautés riveraines de la frontière.

Exif_JPEG_420

Dans son discours de circonstance, la cheffe de mission de l’Organisation internationale pour la migration en Guinée, Ana Fonseca, est revenue sur le bien-fondé de ce projet transfrontalier : “on est ravi. On a passé une inauguration magnifique avec les communautés de toute cette frontière. On est ravi d’être ici aujourd’hui avec tous les partenaires qui ont soutenu cette initiative qui, à la fin, c’est une inauguration d’une frontière. Mais aussi, c’est un point où les communautés peuvent échanger et peuvent continuer à tous ces dynamismes qui existent dans cette région. Et comme j’ai dit au début, c’est un projet financé par Peace Bulding Funds (PBF). C‘est fait avec l’effort conjoint  avec le ministère de la Sécurité, le ministère de l’Administration du Territoire et aussi la communauté qui est ici aujourd’hui et les autorités locales. (…) Il n’y a pas un message spécifique de l’OIM, il y a un message général des nations unies”.

Pour sa part, le chef de cabinet, représentant, le ministre de la Sécurité et la Protection civile, Ibrahima Sory Touré, a expliqué l’importance de ce projet pour son département : “C’est un agréable plaisir, une joie immense de participer à cette inauguration officielle du poste frontalier de la république de Guinée à Hèrèmakono, Songoyah et les postes du côté de la Sierra-leone. Comme vous le savez, la restauration de la DCPAF (la direction centrale de la police de l’air et des frontières) est au centre des préoccupations du département.

Il faudrait que la DCPAF fasse un recentrage sur ses activités régaliennes notamment la protection, la sécurisation des frontières, la régulation de la migration. La sécurisation des frontières fait partie du plan stratégique du développement et puis notamment les plans d’actions des directions centrales techniques qu’on appelle la direction centrale de la police  de l’air et des frontières.

C’est pourquoi, je suis accompagné d’une forte délégation pour participer à cette inauguration officielle. Cela cadre avec la vision du gouvernement, la vision du président de la transition de moderniser nos frontières. Une situation qui contribue à lutter contre la criminalité organisée, le trafic des êtres humains, le terrorisme et le djihadisme”.

De son côté, le ministre Mory Condé a dit que : nous venons cet après-midi de faire l’inauguration du poste de frontière de Hèrèmakono dans la préfecture de Faranah, avec mon homologue de la Sierra-Leone, le ministre de l’Intérieur. Nous avons procédé aussi à l’inauguration du poste frontalier de Koïndukura pour la Sierra-Leone. Et le message du gouvernement, depuis l’avènement du CNRD, nous essayons tant bien que mal avec le plus près des citoyens avec la réalisation d’infrastructures et ceci est une preuve éloquente  de l’engagement du gouvernement à rompre avec le passé en bâtissant des infrastructures au service des citoyens à la base.

Nous avons lancé le programme dans d’autres localités. Et très bientôt, il y aura aussi des postes frontaliers qui vont être bâtis.  Comme l’a prôné le colonel Mamadi Doumbouya, la refondation de l’État passe par la présence de l’État et à tous les niveaux”.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...