Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Examens nationaux : Après la débâcle scolaire de 2020, Koubia veut redorer son blason

Après avoir enregistré un échec historique aux examens nationaux de l’année dernière notamment au brevet d’études de premier cycle (BEPC), Koubia semble vouloir laver cet affront en préparant dès maintenant les examens nationaux session 2021. Pour se faire, autorités administratives, éducatives et ressortissants s’impliquent activement dans les derniers réglages, a appris la rédaction locale de Guinéenews de sources officielles.

Pour rectifier le tir qui a fait de cette préfecture la risée du pays l’année dernière, des collectes de fonds et des recrutements de professeurs dans l’objectif de donner des cours de mise à niveau sont en cours à Koubia. Saidou Bangaya Diallo le préfet des lieux défini la nouvelle option entreprise : « ils ont programmé 17 professeurs qui vont arrivés à Koubia le 1er juillet pour tenir des cours de révision ; il y a la société civile aussi qui a pu obtenir à travers les ressortissants de Koubia jusqu’à près de 20 000 000 GNF », affirme-t-il.

Ces professeurs vont être déployés dans l’ensemble des sous-préfectures de Koubia selon le préfet : « les gens vont quitter Koubia centre pour se diriger vers les sous-préfectures y compris le collège de Koubia centre. Je pense qu’ils ont alloué un montant de 50 000 GNF par professeur et par cours. Ça a commencé il y a de cela deux semaines. La DPE aussi se déploie beaucoup et nous avons recruté des professeurs contractuels. Au départ c’était deux contractuels ; ça commencé depuis un peu plus de deux mois et on vient de m’annoncer qu’il y a un besoin d’un autre professeur. J’ai promis de le mettre à disposition », enchaîne-t-il.

Dans la même logique, Fara Kamano le directeur préfectoral de l’éducation (DPE) de Koubia reste optimiste vis-à-vis de tout l’arsenal déployé : « les préparatifs vont bon train ; pour l’entrée en 7eme année nous aurons 10 centres pour 997 candidats. Au BEPC nous avons 245 et au Bac 73 candidats. Nous avons tiré les leçons surtout au brevet où Koubia avait eu zéro admis. Avec l’appui des partenaires et toutes les dispositions que nous avons prises depuis le début de l’année pour que les cours soient dispensés normalement, nous avons l’espoir que cette année nous pourrons compter sur ces élèves pour qu’ils puissent corriger le tir », souhaite le DPE.

« Il y avait un problème d’électricité. J’ai mis l’éclairage au niveau des deux salles de classe du lycée pour que s’ils ont besoin de venir étudier la nuit qu’ils puissent réviser. Cela fonctionne très bien »,  ajoute Saidou Bangaya Diallo, le préfet de Koubia.

Malgré toutes ces dispositions, des candidats continuent toujours à traîner le pas en snobant les cours.

 « La participation des élèves est encore faible, alors que tout le monde peut se lance  dans l’objectif d’avoir un très bon résultat. Bon, on va réglementer en renvoyant tout élève qui s’absente aux cours de révisions », prévient le préfet.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...