Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Examens nationaux 2023 : une nouvelle batterie de mesures  anti fraudes annoncées

Gestion des photos et les filiations des candidats aux examens nationaux à travers un logiciel, des caméras de surveillance dans les salles d’examens, dans les centres de correction, dans les centres de centralisation des notes et dans des centres de secrétariats sont, entre autres, nouvelles mesures annoncées ce mercredi 25 janvier par le ministre  de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Guillaume Hawing.

Il a fait cette annonce devant les chefs d’établissement et les enseignants à l’Institut National de Recherche et d’Actions Pédagogiques (INRAP) à Donka.

Dans son intervention, le ministre Guillaume Hawing a rappelé qu’à l’image des autres pays, la Guinée a besoin de sécuriser ses documents car, «dans un passé récent, ils étaient falsifiables et n’importe quel informaticien pouvait falsifier nos papiers et s’en servir».

Devant cette triste réalité, le ministre Hawing dit à qui veut l’entendre,  qu’il préfère un chaos économique à une formation bâclée. «Quand les hommes sont bien formés, le chaos économique peut se rectifier dans le temps mais, une formation bâclée ne pourra jamais être rectifiée», a-t-il enseigné.

«Le logiciel  de prise de photos génère toutes les informations des candidats dans une base de données. Avant, on avait de sérieux problèmes relatifs à cette phase. On pouvait retrouver une autre photo à la place d’un élève, c’est le même cas sur les filiations. Il y avait des glissements des dates de naissance et de nom des candidats.  C’est pour parer à tout cela que nous avons mis en place ce logiciel automatique de gestion d’informations », a-t-il expliqué.

Et d’enchaîner : «comme nous l’avons annoncé, cette année des caméras de surveillance seront effectives sur toute l’étendue du territoire national. Nous ne pouvons pas dire que toutes les classes seront concernées car, il s’agit d’une expérimentation, le budget est déjà prêt, l’appel d’offre est lancé et le processus suit son cours normal».

Dans son intervention de présentation de logiciel, Mamadi 49 Keita, directeur général des examens et contrôle scolaire dira qu’il s’agit d’un nouveau logiciel de prise de photos des candidats des examens session 2023.

D’après lui, ce nouveau logiciel appelé ‘’exact’’ est un système intégré de toutes les informations des candidats des examens nationaux. «Cette année, les photographes et les chargés d’examens  vont se déplacer pour aller photographier les candidats. Le codage est automatique avec l’attribution d’un code QR. Autant de candidats et de centres d’examens, autant de codes QR pour la session 2023. Les caméras de surveillances seront installées dans les centres d’examens, dans les centres de correction, dans les secrétariats et dans les centres de saisie des notes. Toutes les dispositions sont prises pour empêcher les fraudes lors du déroulement des examens nationaux», a-t-il expliqué.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...