Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Évacuation des excréments à Labé : deux camions vidangeurs arraisonnés à Pita

C’est incroyable mais bien vrai, depuis pratiquement deux ans maintenant, la commune urbaine de Labé n’arrive pas à trouver un lieu approprié pour la réception des excréments humains collectés dans la ville.

Ce, depuis la fermeture de l’unique lieu existant suite à un désaccord avec les populations de la localité. Depuis, l’ensemble des toilettes publiques et parfois même privées de la commune urbaine sont fermés, a constaté sur place Guinéenews.

Ainsi, des acteurs vivant de l’opération auraient miraculeusement réussi à trouver un consensus avec des élus de Pita afin que cette préfecture voisine puisse accueillir les excréments humains produits à Labé. Sauf que contre toute attente, ce contrat a été de très courte durée car des citoyens et responsables de Pita se sont farouchement opposés à cette idée. Ainsi, deux camions vidangeurs en provenance de Labé ont été arrêtés et mis entre les mains des services de sécurité de Pita tard dans la nuit du lundi 28 novembre 2022 apprend-on de sources concordantes.

« Comment peut-on prendre des déchets à Labé et venir verser ça à Pita, c’est impossible et c’est incroyable. C’est ça le problème en question et comme ils l’ont dit c’est avec une complicité du maire de Pita qu’on est en train de vivre cette réalité. On a échangé avec les chauffeurs qui nous ont dit que c’est effectif que c’est bel et bien le maire de Pita qui leur a donné l’autorisation et c’est signé et cachété », dénonce El Hadj Ousmane Gobico, responsable syndical.

Joint au téléphone par Guinéenews, Mamadou Oury Diallo, le maire de la commune urbaine de Pita confirme cette version tout en signalant que c’était aussi pour des besoins de sa collectivité. « C’est parce qu’on avait des lieux d’aisance rempli ici qu’on avait demandé à ce que les camions là viennent nous aider parce qu’on n’a pas de camions. Oui effectivement, ce sont des camions chargés qui sont venus et c’est parce qu’il y a eu incompréhension que les camions ont été nuitamment appréhendés sur les lieux et finalement ils ont été arraisonnés à la police », a-t-il réagi.

Le lieu de déjection ne serait également pas approprié selon El Hadj Ousmane. « C’est dans le quartier Ley-saré de la commune urbaine ici qu’ils sont en train de déverser ces déchets collectés à Labé. Ce, alors qu’il y a une rivière qui alimente les habitants de Gadha Petit et de Gonkou. Donc, quand ils déversent à ce niveau, ça descend directement dans la rivière ; même les habitants de la rentrée de la ville de Pita disent être témoins de l’opération. Et cette fois ci on les a trouvés en pleine action », renchérit-il.

Il a fallu l’intervention rapide des forces de sécurité pour éviter le pire, enchaîne-t-il. « Quand tu vois un danger tu ne peux pas attendre le maire, tu appelles directement la sécurité car si le maire est complice on ne peut pas l’appeler. Sur le champ, les chauffeurs étaient en danger et c’est pour éviter cela qu’on a fait appel à la sécurité car la population était choquée » soutient-il.

Aux dernières nouvelles, les camions et les chauffeurs étaient tous entre les mains du commissariat central de la police de Pita.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...