Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Entre enclavement, manque d’éducation et d’adduction d’eau, Kakama et ses trois milles habitants se demandent à quel saint se vouer

A l’image de plusieurs districts, Kakama, situé dans la commune rurale de Siguirini souffre d’enclavement et d’un manque d’eau potable, a constaté Guineenews.

Le district de Kakama est l’une des zones les plus enclavées et éloignées de la préfecture de Siguiri. Ici, les signes de développement sont minimes. A part, la maison des jeunes récemment construite, les autres infrastructures sont quasi-inexistantes.

Pire, à cause de son inaccessibilité, les enseignants qui y sont mutés ne rejoignent pas leur poste. Celà met en péril l’éducation dans cette zone.

Pour preuve, sur un nombre de 150 élèves, il n’y a qu’un seul enseignant.

Concernant les problèmes de la localité, le président de district de Kakama explqiue : “Nous avons beaucoup de problèmes. Il n’y a pas de route. Surtout, pendant l’hivernage, nous sommes coupés des autres zones. Il ny a qu’un seul enseignant ici et vous voyez comment la population augmente. Il faut que les autorités nous aident. Nous avons lancé plusieurs alertes, mais en vain”.

Véritable zone agropastorale, le district de Kakama n’a qu’un seul point d’adduction d’eau fonctionnel pour plus de 3 000 habitants. Les femmes sont obligées de faire la queue chaque matin et d’autres rentrent bredouille à la maison.

« C’est le seul point d’adduction d’eau que nous avons ici. Et plus, parfois, il tarit carrément. Nous sommes obligés d’aller vers les rivières qui sont éloignés du village, pour nous approvisionner et imaginez la souffrance », déplore Fanta Kaba, une citoyenne à Kakama.

Il faut rappeller que si cette zone agro pastorale est désenclavée, elle permettra de ravitailler en maïs et arachide plusieurs localités de la préfecture de Siguiri.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...