Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Enseignement technique : l’ENPETP initie un atelier de formation des formateurs

Un atelier de formation s’est ouvert ce lundi 21 mars 2022 à l’École Normale des Professeurs d’Enseignement Technique et Professionnel (ENPETP), sis à Matoto. Il réunit une vingtaine de participants et se poursuivra jusqu’au 1er avril prochain. 

Selon Conseiller principal du ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle activité qui a bénéficié du financement de l’Agence française de développement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme décennal de l’éducation qui s’étend sur 2020 – 2029.

Dans ce programme, dira M. Ibrahima Sory Soumah, il est prévu le renforcement des capacités des formateurs dans le but d’améliorer la qualité de l’enseignement-apprentissage.

« Pour ce faire, il commencer par la formation des formateurs qui doivent assurer la formation d’autres formateurs en situation de classe. L’autre objectif visé, c’est le renouvellement des cadres qui doivent assurer la formation des formateurs. Puisque la plupart des cadres de cette école normale ont fait valoir leurs droits à la retraite. Les autorités actuelles ont profité de l’opportunité pour identifier d’autres jeunes formateurs qui ont été mutés au niveau du ministère de l’Enseignement technique, qui n’étaient pas postés, pour faire une évaluation des compétences, retenir ceux que nous estimons être aptes à être dans le groupe des formateurs pour bénéficier de la formation », a-t-il expliqué.

Deux catégories de formateurs prennent part à cette formation, notamment les jeunes formateurs mutés au niveau de l’École normale des professeurs d’Enseignement technique et professionnel, et mutés au ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle qui ne sont pas postés et dont le bilan des compétences a permis de savoir qu’ils peuvent être de bons formateurs.

L’occasion était opportune pour le Conseiller principal du ministre Alpha Bacar Barry de remercier de vive voix, l’Agence française de développement, le bailleur de fonds de cette activité en tant que partenaire du système éducatif guinéen.

De son côté, le Directeur général de l’École normale des professeurs d’enseignement technique et professionnel a déclaré être animé d’un sentiment de satisfaction, en ce sens que sa direction a bénéficié de l’onction de l’Afd dans le cadre de l’accompagnement pour le renforcement des capacités de son personnel.

Aussi, Sheikh Sékouba Fofana a remercié les nouvelles autorités pour leur volonté à faire de l’ENPETP une direction de référence, une direction dont la vocation restera celle de former les formateurs.

Au lendemain de la mise à la retraite de la crème des professeurs de cette école, le jeune directeur général salue la clairvoyance de son ministre et de son Cabinet dans l’initiation de séances de formation afin d’assurer la relève.

Également, M. Fofana a dit qu’avec lles bons offices du ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, l’ENPETP a noué un protocole d’accord avec un expert formateur pour la formation des formateurs des formateurs, en l’occurrence M. Bernard Duprat, expert international, qui facilite cette formation axée sur l’approche par compétence.

Tout en saluant l’implication des différents participants dans la conduite de la formation, il a rappelé qu’au cours de ces dix jours de formation, il sera question de parler de toute la pédagogie sur la formation professionnelle et technique, notamment à travers l’approche par compétence où les programmes sont développés selon les besoins qualitatifs et quantitatifs du monde du travail.

Comment encourager les jeunes à enseigner ? Telle est l’ambition qu’affiche Sheikh Sékouba Fofana. Et pour cela, il estime qu’il faille les galvaniser et leur parler de l’importance de ce noble métier, et surtout quand il s’opère au niveau de l’enseignement technique et professionnel qui constitue le socle du développement d’une nation.

Par ailleurs, il a salué l’élan des nouvelles autorités à leur tête le président de la République qui a placé le département de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle au cœur de ses priorités.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :