Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Enseignement professionnel : lancement à Conakry d’une formation de formateurs en gestion hôtelière 

Vingt formateurs du Centre national de formation en tourisme et hôtellerie de Guinée (CENFOTH) suivent un atelier de renforcement de capacités en gestion hôtelière. Cette formation, qui se tient du 26 septembre au 7 octobre 2022 au Centre national de perfectionnement à la gestion (CNPG), entre dans le cadre du protocole d’accord signé avec l’Académie culinaire de France antenne Maroc.

« Aujourd’hui, on lance une formation en gestion hôtelière. Ça resulte d’une réflexion qui vise à redynamiser le secteur du tourisme et de l’hôtellerie. Pour que ce secteur soit dynamisé, il faut qu’il y ait un surcroît de qualité et pour qu’il y ait surcroît de qualité, il faut que l’enseignement à la base soit qualifié. Donc, notre rôle est de former les formateurs, c’est de les perfectionner »,  a expliqué

Abdoulaye Diallo, Directeur général de l’École normale des professeurs de l’enseignement technique et professionnel (ENPETP).

Il a ensuite fait savoir que dès l’entame de la formation, le formateur va d’abord procéder à une évaluation des compétences des formateurs pour connaître leur niveau. Ensuite il va faire l’évaluation des modules enseignés dans les institutions de formation: « Tout ça va être réadapté pour justement une montée en gamme en termes de compétences. Donc, la gestion hôtelière, c’est tous les domaines qui touchent l’hôtellerie. Ça part des services en réception, par exemple, le service à la clientèle et tous les autres domaines de l’hôtellerie et le back office. C’est toute une profession, toute une série de compétences et de qualifications à avoir et c’est ce qu’on commence aujourd’hui. Après, il va y avoir des formations de perfectionnement en pâtisserie, en restauration. Ce sont les trois filières ciblées pour l’instant dans le cadre du plan d’urgence au titre de l’année 2022 ».

L’acquisition des compétences en gestion hôtelière aura des répercussions sur la qualité des services, selon Abdoulaye Diallo : « C’est très exigeant de renouveler le bagage de compétences de nos formateurs. Et quand le bagage de compétences est renouvelé, naturellement, ça va se sentir sur la qualité du service qui est fourni par les professionnels parce qu’ils vont mieux former les professionnels et les professionnels vont mieux faire vivre une expérience client remarquable aux touristes qui vont arriver dans notre pays».

L’expert formateur, Abdelaziz Argane, ajoute que cette formation va permettre aux participants de transmettre une formation nouvelle, actuelle qui peut apporter du bien pour le pays, pour l’hôtellerie, pour des formateurs et pour avoir une situation homogène, satisfaisante pour tout le monde.

« On est là pour détecter les besoins  en formation individuellement et collectivement pour lancer des programmes et des actions d’ingénierie de formation efficace qui répondent aux attentes de l’Etat, les stagiaires, les formateurs et du client  qui est le touriste », a-t-il indiqué, avant d’expliquer son plan de formation : «J’ai établi un plan de formation continue pendant dix jours. Chaque journée, je vais faire la présentation des techniques, des pédagogiques, afin que les formateurs puissent distinguer entre approche par compétence, objectif et la technique. Ça va permettre à chaque formateur  de s’améliorer et avoir des définitions propres de chaque élément ».

Cette formation en gestion hôtelière constitue la première série des trois qui seront organisées en faveur des formateurs. Les deux prochaines séries vont concerner la pâtisserie et la restauration.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...