Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

En Chine, l’innovation scientifique et technique contribue au développement vert bas carbone

Jiang Nan, journaliste au Quotidien du Peuple, Guinéenews

Dans le parc industriel des capteurs de l’Internet des objets Zhengtai dans la ville de Yueqing, à Wenzhou dans la province du Zhejiang, les toitures sont équipées des panneaux photovoltaïques. Les nouveaux scénarios d’application de la technologie sont nombreux ici, ce qui permet de voir de près les résultats d’innovation de la transformation verte de l’Internet dans l’industrie et l’énergie. Ce système de production d’électricité d’origine photovoltaïque sur toiture, avec une capacité de production d’électricité de près de 400 000 kWh par an, permet de réaliser des économies d’électricité de 270 000 yuans par an pour le parc. Par ailleurs, “la plateforme de gestion intelligente de l’énergie par l’informatique en nuage” est capable de surveiller en temps réel les équipements d’énergie et la consommation énergétique, et de rendre le réseau électrique plus intelligent grâce aux technologies comme les mégadonnées et l’intelligence artificielle, pour que l’électricité crée plus de valeur.

La province du Zhejiang ne dispose pas des avantages notables en matière de ressources énergétiques comme la durée d’ensoleillement. Certaines entreprises ont été les premières à explorer des systèmes intégrant l’agriculture et l’énergie photovoltaïque, l’aquaculture et l’énergie photovoltaïque, et plusieurs sources d’énergie, ainsi que des modes de développement comme l’énergie photovoltaïque sur les toitures des bâtiments industriels et commerciaux, l’énergie photovoltaïque pour les foyers et les services énergétiques complets. Les installations de production d’électricité d’origine photovoltaïque construites par le groupe Zhengtai en zones intertidales côtières à Yueqing ont une capacité de production d’électricité de 180 GWh par an et peuvent réduire les émissions de CO2 de 134 000 tonnes. Le groupe a réussi à cultiver le “riz de mer” sur terre saline et alcaline sous les panneaux photovoltaïques, ainsi que des produits agricoles comme Zizania latifolia et tige de lotus. Grâce à l’impulsion continue donnée par l’innovation technique, les énergies nouvelles produisent des changements inattendus, selon des professionnels du métier.

La Chine a fixé un calendrier visant à atteindre le pic des émissions de CO2 avant 2030 et la neutralité carbone d’ici 2060, ce qui signifie qu’elle n’aura que 30 ans pour passer du pic des émissions à la neutralité carbone, un délai bien plus court que celui des pays développés. Cela signifie que la Chine devra accomplir une tâche lourde dans une période limitée, et qu’elle subit une plus grande pression liée à la transformation verte du mode de développement. Dans ce contexte, la Chine s’efforce de gérer la relation entre le développement et la réduction des émissions et de trouver un équilibre entre le développement économique et la protection de l’environnement, afin de transformer cette grande épreuve en opportunité de développement en profitant de la “variable clé” qui est l’innovation scientifique et technique.

Les entreprises sont directement confrontées au marché et proches du marché, et sont donc plus sensibles à la demande du marché. Lors de la 2e Conférence internationale sur l’innovation et le développement de l’Internet dans l’industrie et l’énergie, qui s’est tenue à Wenzhou dans la province du Zhejiang en juillet cette année, le pic des émissions de CO2 et la neutralité carbone sont devenus des mots à la mode auxquels s’intéresse le secteur. De plus en plus d’entreprises ont tiré profit de la fabrication verte et intelligente et de la numérisation industrielle, et y trouvent des opportunités commerciales. Ces dernières années, par les actions comme “la réinvention de l’industrie manufacturière traditionnelle” et l’optimisation de la numérisation de l’industrie, Wenzhou a rendu son industrie manufacturière plus intelligente, et a rassemblé un grand nombre d’entreprises et de projets de haute qualité dans des industries émergentes telles que le photovoltaïque, l’éolien et le stockage de l’énergie. Ces faits prouvent qu’en stimulant la force endogène d’innovation scientifique et technique des entreprises pour qu’elles deviennent véritablement les principaux et puissants acteurs de l’innovation, on peut mieux promouvoir les percées dans les technologies vertes et bas carbone clés, et favoriser la transformation des méthodes de production vers les méthodes économes en énergie et à faible émission de carbone.

Atteindre le pic des émissions de CO2 et la neutralité carbone demande de transformer en profondeur le mode de développement et le mode de gouvernance. Dans ce processus, les gouvernements chinois de différents niveaux laissent “la main visible” jouer pleinement son rôle d’incitation afin de favoriser l’innovation dans les institutions et les politiques et d’optimiser les mécanismes tels que la motivation, l’orientation, la supervision et l’évaluation de la performance, de manière à promouvoir un développement vert de haute qualité et à faible émission de carbone. Par exemple, la ville de Yueqing à Wenzhou, pour bien évaluer la performance énergétique des entreprises, calcule la consommation énergétique de l’industrie par unité de valeur ajoutée, l’intensité carbone des entreprises et la proportion d’énergies propres dans le mix énergétique. Elle accorde aussi une politique favorable et différenciée dans la fiscalité, le financement et l’utilisation des terres aux entreprises industrielles avec une bonne performance énergétique afin d’encourager plus d’innovation et de potentiel de la part des entreprises en faveur de la transformation numérique et du développement bas carbone.

Des industries émergentes stratégiques bénéficieront du processus accéléré de réduction de consommation énergétique et d’émission, et connaîtront un développement rapide, selon la prévision des rapports d’analyse des secteurs concernés. La transition verte et numérique des industries manufacturières traditionnelles bénéficie également des importantes opportunités de développement. À l’avenir, l’innovation technique, “variable clé”, permet de saisir de nouvelles opportunités et de créer de nouveaux gisements de croissance économique, de manière à maximiser “la valeur incrémentale” en matière de développement de haute qualité.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...